fraisier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Fraisier

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIe siècle) De l’ancien français frasier, de fraise ((XIIIe siècle)), du latin fragum (« fraise, fraisier »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
fraisier fraisiers
\fʁe.zje\
Un fraisier. (1)
La fleur du fraisier. (1)
Un fraisier. (2)

fraisier \fʁe.zje\ masculin

  1. (Botanique) Petite plante vivace de la famille des rosacées (du genre Fragaria), qui produit les fraises et dont la fleur est blanche.
    • Du haut de la terrasse, il vit des jardiniers occupés à enlever les traînasses des fraisiers afin de conserver les pieds les plus vigoureux. — (Michèle Barrière, Meurtres au potager du Roy, Le Livre de Poche, 2010, chap.19)
    • Dans le calendrier républicain c'était le 11e jour dans le mois de prairial, le jour de la fraise. La fraise est le fruit (en réalité un faux-fruit) du fraisier, plante herbacée du genre « Fragaria » de la famille des Rosacées. — (Jean Mayet, 365 jours ou Les Éphémérides allant du XVIe au XXe siècle, Mon Petit Éditeur, 2013, p. 301)
  2. (Cuisine) Gâteau superposant génoise, crème et fraises.

Dérivés[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin fraisier
\fʁe.zje\
fraisiers
\fʁe.zje\
Féminin fraisière
\fʁe.zjɛʁ\
fraisières
\fʁe.zjɛʁ\

fraisier \fʁe.zje\

  1. (Géographie) Relatif à Frais, commune française située dans le Territoire de Belfort.

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien occitan[modifier le wikicode]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé du latin fragum.

Nom commun [modifier le wikicode]

fraisier masculin

  1. (Botanique) Fraisier.

Références[modifier le wikicode]

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844