gangue

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’allemand Gang (« couloir, passage »), qui a le sens de « filon » dans Erzgang (« filon métallifère »), apparenté à gang.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
gangue gangues
\ɡɑ̃g\

gangue \ɡɑ̃g\ féminin

  1. (Minéralogie) Substance pierreuse ou autre qui enveloppe les minéraux dans le sein de la terre.
    • Pour fondre les matières étrangères du minerai, on ajoute en outre un fondant qui est destiné à former avec la gangue terreuse des silicates fusibles ou laitiers. La nature du fondant dépend de celle de la gangue : si celle-ci est argileuse, comme c' est le cas le plus fréquent, on emploie du calcaire (castine des ouvriers) ; si elle est calcaire on ajoute de l'argile (erbue). (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.189)
    • Et Joe se mit à l’ouvrage ; il y allait de bon cœur ; il eut bientôt entassé près de mille livres de fragments de quartz, dans lequel l’or se trouve renfermé comme dans une gangue d’une grande dureté. (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, J. Hetzel et Cie, Paris, 1863)
    • L'air immobile a pris l'avion comme une gangue. Nul tangage, nul roulis et, de si haut, nul déplacement du paysage. Serré dans le vent l'avion dure. (Antoine de Saint-Exupéry, Courrier Sud, 1929, III, 6.)
  2. (Anatomie) Substance amorphe enveloppant un élément anatomique.
    1. Matière visqueuse qui permet de conglomérer les œufs de certains poissons comme le brochet.
  3. (Figuré) Ensemble d'idées ou de sentiments confus, désagréables ou malsains comparables où se trouve ou pourrait se trouver une autre idée ou un autre état précieux.
    • La gangue d’où s’extrait le génie a ses lacunes. (Balzac, Cousin Pons, 1847, p. 167)
    • Les souffrances, les nécessités de la vie nous font comme une gangue misérable où notre individualisme est opprimé. (Maurice Barrès, Le Jardin de Bérénice, 1891, p. 205)
    • Non, il m'écoute, soupèse mes paroles, essaye de dégager de sa gangue d'intolérance ce qu'il peut y avoir de vivant dans ce que je dis. (Emmanuel Carrère, Le Royaume, 2014, p. 110)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du français gangue, apparenté à gang.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
gangue
\Prononciation ?\
gangues
\Prononciation ?\

gangue

  1. Gangue.