indéboulonnable

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de déboulonnable avec le préfixe in-.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
indéboulonnable indéboulonnables
\ɛ̃.de.bu.lɔ.nabl\

indéboulonnable \ɛ̃.de.bu.lɔ.nabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui ne peut pas être déboulonné.
    • Éberlués, les enquêteurs s'aperçoivent alors que l'étagère qui semblait indéboulonnable n'est en fait maintenue que par deux solides poutrelles d'acier se mouvant dans deux rails fixés au plafond de la pièce minuscule qui vient de se révéler à leurs yeux. Simple, mais génial. — (Claude Moniquet, Les dossiers noirs de la Belgique, Michel Lafon, 1999, p. 285)
  2. (Figuré) Qui ne change jamais.
    • Ensuite, Kant sacrifie à un autre rituel indéboulonnable, sa promenade quotidienne. — (Martin Duru, Un ascète ambitieux, dans Philosophie magazine, novembre 2008)
    • Un seul détail était devenu indéboulonnable de son quotidien : il gardait son téléphone portable à portée d'yeux. — (Christel Noir, La Porte du secret, éd. Héloïse D'Ormesson, 2015)
  3. (Figuré) (Péjoratif) Qui est inamovible.
    • Le chancre se situe dans le sillon Sambre-et-Meuse, qui a connu un terrible déclin industriel, qu'on n'a pas voulu reconvertir à temps, et qui vit (le Hainaut surtout, Liège et Namur aussi...) sous la coupe d'apparatchiks indéboulonnables. — (Charles van den Eynde, Flandres aux lions: l'inutile guerre des Belges : nos vraies raisons de vivre ensemble, Jourdan, 2008, page 112)
    • Henri Antona, l’indéboulonnable maire (UMP) de Coti-Chiavari, élu sans discontinuer depuis quarante ans, cherche depuis des années à rendre constructibles certains secteurs de son littoral. — (Hélène Constanty, Razzia sur la Corse : Des plasticages à la folie spéculative, Fayard, 2012)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]