infirme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : infirmé

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Réfection savante, d’après le latin infirmus (« faible, physiquement ou moralement ») de l’ancien français enferm « malade, faible » (comparez avec l’espagnol enfermo, « régulièrement » dérivé du latin infirmus tout comme enferme). Cette réfection a été rendue nécessaire par l'homonymie des formes conjuguées de enfermer.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
infirme infirmes
\ɛ̃.fiʁm\

infirme \ɛ̃.fiʁm\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est affecté d’une infirmité ou d’infirmités.
    • Un enfant infirme.
    • (Par extension) Vieillard infirme. — Vieillesse infirme.
  2. Qui manque de force, qui est imparfait naturellement.
    • L’homme est né infirme.

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
infirme infirmes
\ɛ̃.fiʁm\

infirme \ɛ̃.fiʁm\ masculin et féminin identiques

  1. Personne qui est affecté d’une infirmité ou d’infirmités.
    • De tous les pays circonvoisins, des campagnes et des villes, malades et infirmes, paralytiques, culs-de-jatte et pieds-bots accouraient dans des carrioles, dans des calèches, sur des ânes, sur leurs moignons calleux. — (Octave Mirbeau, Rabalan,)
    • — (les Martiens, au moyen d’une drogue procurant des rêves magnifiques, supprimaient les malades, les infirmes et les mal nés, de sorte que, chez eux, la pitié était des plus rudimentaires) — — (Benjamin De Casseres, Arcvad le terrible, traduction de Émile Armand, dans Les Réfractaires, n° 1, janvier 1914)
    • On convoya, Dieu sait comme, au-dessus des gouffres, des caravanes d’infirmes et de moribonds qui burent de cette eau et les membres estropiés se redressèrent et les tumeurs fondirent au chant des psaumes. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Les gens n’aiment pas les infirmes : ils leur font peur, ils ont l’air d’avoir été punis à leur place. — (Hervé Bazin, Chapeau bas, Seuil, 1963, Le Livre de Poche, page 279)
    • 1886 : Jules Verne est victime d’un attentat mystérieux sur lequel la presse fait vite le silence. Un de ses neveux, atteint de « dérangement cérébral », lui tire, à bout portant, deux coups de revolver qui l’atteignent au pied et feront de lui, pour le reste de ses jours, un infirme. « Me voilà condamné à une boiterie dont je me console en pensant à Mlle de La Vallière, à Talleyrand, à Lord Byron… », écrit-il plaisamment, mais il est plus atteint encore au moral qu’au physique et se mure dans une solitude dont les prévenances de son entourage ne peuvent le distraire. Il renonce à ses voyages et vend son yacht au prince de Monténégro. — (Ghislain de Diesbach, Jules Verne politiquement incorrect ?, Via Romana, Versailles, 2019, ISBN 978-2-37271-135-7, « Chronologie vernienne », p. 23.)

Dérivés[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe infirmer
Indicatif Présent j’infirme
il/elle/on infirme
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que j’infirme
qu’il/elle/on infirme
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
infirme

infirme \ɛ̃.fiʁm\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe infirmer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe infirmer.
    • Infirme l’ordonnance rendue le 9 novembre 2010 par le Président du tribunal de grande instance de Lille dans toutes ses dispositions — (source à préciser)
  3. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe infirmer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe infirmer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe infirmer.

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]