réfection

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : refection

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin refectio, du verbe reficere → voir re- et facere.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
réfection réfections
\ʁe.fɛk.sjɔ̃\

réfection \ʁe.fɛk.sjɔ̃\ féminin

Immeuble en réfection (1) à Lyon.
  1. (XIIIe siècle) (Vieilli) Réparation, rétablissement d’un bâtiment.
    • Il en a coûté tant pour la réfection de cette maison.
  2. Réparation, recréation.
    • Réfection des cartes magnétiques.
    • D’une représentation musical[sic : musicale] à un reportage télévisé, d’une manipulation par logiciel à la réfection d’une photo abîmée, de la précision miraculeuse de certains instruments chirurgicaux aux extraordinaires effets spéciaux qui renouvellent le cinéma, nombreux sont les moments où l’émotion que nous ressentons est, en partie, née d’une intervention technologique. — (Ollivier Dyens, La Condition inhumaine. Essai sur l’effroi technologique, Flammarion, 2008, page 29)
    • En effet dès les premières secondes je reconnus Flic, vêtu d'une salopette en jean, qui s'affairait, dans un hangar au bord d'une rivière, à une tâche manuelle consistant apparemment en la réfection d'un canot. — (Michel Houellebecq, La possibilité d'une île, Fayard, 2005, page 399)
  3. (XIVe siècle) (Religion) Repas, il n’est usité en ce sens que dans les communautés religieuses.
    • Prendre sa réfection.
  4. (Par extension) Repas.
    • Mais, paraît-il, ce n’était pas l’heure de sa réfection, car il finit par allonger sa tête entre ses pattes, en fermant les yeux. — (Jules Verne, P’tit Bonhomme, chapitre 1, J. Hetzel et Cie, Paris, Illustrations par Léon Benett, 1891)
    • Le matin, pendant la classe, c’est-à-dire de neuf heures un quart à onze heures et demie, elle entretient les feux, prépare les paniers et les tables de réfection, répond à tous les appels, en cas d’accident malpropre, et garde les élèves si la directrice ou une maîtresse a besoin de s’absenter. — (Léon Frapié, La maternelle, Librairie Universelle, 1908)
  5. (Linguistique) Reformation à partir d’un modèle préexistant. Opération qui consiste à modifier une forme populaire due à l'évolution normale d'un mot, en la transformant pour la rapprocher de son étymon.
    • Les lettrés de la Renaissance ont procédé à de nombreuses réfections à partir du latin et du grec.
    • À la Renaissance, la réfection de certains verbes français s'est faite sur les flexions majoritaires ; comme treuves, trouvons.
  6. (Droit) Remplacement d'un acte atteint de nullité par vice de forme, par un acte identique dans sa nature et son objet.
  7. (Médecine) Réparation chirurgicale de ce qui a été abîmé ou détruit.
    • Le chirurgien a procédé à la réfection de mon épaule.
  8. (Cartographie) Opération consistant à refaire systématiquement la rédaction d’une carte, en modifiant éventuellement les modes d’expression ou de représentation et qui s’accompagne généralement d’une révision cartographique[1].

Synonymes[modifier le wikicode]

(1) Bâtiments
(2) Réparation

Antonymes[modifier le wikicode]

(1) Bâtiments
(2) Réparation
(3) Repas

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. « Glossaire de cartographie », dans le Bulletin du Comité français de cartographie, mars-juin 1990, nos 123-124, Paris (2e édition), ouvrage placé sous licence CC BY-SA 4.0 et intégré au Wiktionnaire grâce à un don du Comité français de cartographie.