irréfléchi

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir in- et réfléchi

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin irréfléchi
\i.ʁe.fle.ʃi\
irréfléchis
\i.ʁe.fle.ʃi\
Féminin irréfléchie
\i.ʁe.fle.ʃi\
irréfléchies
\i.ʁe.fle.ʃi\

irréfléchi \i.ʁe.fle.ʃi\ masculin

  1. Qui est dit ou fait sans réflexion.
    • Un propos irréfléchi. - Des actions irréfléchies.
    • L’Atelier, autre journal rédigé par des ouvriers, conjure ses frères d’arrêter le mouvement irréfléchi qui les portait, dans le premier moment, à briser les machines. — (Frédéric Bastiat, La presse parisienne, Œuvres complètes de Frédéric Bastiat, Guillaumin, 1861, page 227.)
    • Dis-moi maintenant ce qui a le plus de valeur à tes yeux, des idées propres à notre intelligence, ou des qualités que nous accorde le jugement irréfléchi des ignorants. — (Saint Augustin, Traité de la musique, éditions Raulx, 1864, page 403.)
  2. Qui parle ou agit sans réfléchir suffisamment.
    • — Hum vous êtes vraiment des gens irréfléchis, dit Sylvebarbe. Votre confiance m’honore, mais vous ne devriez pas être trop francs tout de suite. Il y a Ents et Ents vous savez ; ou il y a des Ents et des choses qui ressemblent aux Ents.— (J. R. R. Tolkien, traduit de l’anglais par F. Ledoux, Le Seigneur des Anneaux, Livre III : Les Deux Tours, folio junior, page 104.)
    • En attendant, les louis de la République s’en vont promener à travers le monde cette image humiliante et grotesque et la France prend plaisir à s’incarner dans l’animal qui rassemble tous les défauts que ses pires ennemis reprochent au Français ; colère et fanfaron, tapageur et ambitieux, futile et irréfléchi, le coq ne rachète point par une vigilance matinale qui du reste, n’a rien de particulièrement Français, toutes les vilaines particularités de sa nature. — (Pierre de Coubertin, Le Coq et l’Habit., Imprimerie A. Lanier, 1902, pages 83-84.)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin irréfléchi
\i.ʁe.fle.ʃi\
irréfléchis
\i.ʁe.fle.ʃi\
Féminin irréfléchie
\i.ʁe.fle.ʃi\
irréfléchies
\i.ʁe.fle.ʃi\

irréfléchi masculin

  1. Celui ou celle qui manque de réflexion.
    • Ceux qu’on informait de la sorte ne devaient manquer de s’enquérir et l’irréfléchi devait forcément être démasqué, comme il advint. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942.)
    • Considérant qu’il a été jeté en pâture, Tombon Oualy relève qu’on veut le faire passer, aux yeux de l’opinion, comme un irréfléchi, un inculte, un anarchiste, un mercenaire, un cowboy, une « personne qui joue au Rambo dans les situations aussi délicates qu’une opération de maintien de l’ordre en milieu estudiantin où les manifestations de pauvres étudiants qui ne faisaient que réclamer les bourses dérisoires ». — (Tombon Oualy de sa cellule en prison : « J’invite le coupable à se livrer avant qu’il ne soit trop tard », actuprime.com, 3 août 2015.)
    • Disons juste que juger la course technologique comme « irréfléchie » est la preuve que l’auteur est un irréfléchi lui-même… — (S. G., Pollueur ? Mais qu’est-ce que la pollution, svp ?, lecercledesliberaux.com, 29 décembre 2015.)
  2. (Philosophie) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • En clair, ni première, ni cause d’elle-même, la pensée n’obéit à aucune nécessité interne ; son contenu n’est pas le déploiement d’une virtualité présente depuis toujours mais dépend au contraire d’un irréfléchi qu’elle n’est pas en mesure de ramener à la lumière. — (Hugues Poltier, Passion du politique : La Pensée de Claude Lefort, Labor et Fides, 1998, page 104.)
    • L’objet de cette thèse consiste à s’interroger sur le sens des notions de réflexion et d’analyse réflexive chez Merleau-Ponty, qui permettent de penser un irréfléchi précédant et conditionnant toutes les opérations de la conscience. — (Emmanuelle Tron, résumé de la thèse Réflexion et irréfléchi : la critique des philosophies de la conscience chez Merleau-Ponty, consulté le 1er mars 2018.)

Références[modifier le wikicode]