liminaire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin liminaris, de limen, -inis (« seuil »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
liminaire liminaires
\li.mi.nɛʁ\

liminaire \li.mi.nɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui sert de préface à un livre, à un prologue, à une épître, à un discours.
  2. (Par extension) Initial, préalable, prélude.
  3. (Médecine, Psychologie) Qui est au niveau du seuil de perception (c.-à-d. tout juste perceptible) (cf. subliminal).
  4. Situé au tout début.
    • Je parvins tout juste devant la porte de l’usine, mais je demeurai figé à cet endroit liminaire, et la perspective de toutes ces machines qui m’attendaient en tournant, anéantit en moi sans appel ces velléités travailleuses. — (Louis-Ferdinand Céline (Louis-Ferdinand Destouches), Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932 (réédition Gallimard, Folio #28, 2019, page 287)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
liminaire liminaires
\li.mi.nɛʁ\

liminaire \li.mi.nɛʁ\ masculin

  1. Par opposition aux annexes, pages placées au début d’un ouvrage (la page titre, la table des matières, la préface, les remerciements, l’avant-propos, etc.).
    • Les liminaires d’un livre.
    • « On néglige probablement beaucoup trop les liminaires des ouvrages du XVIe siècle : on les tient pour pur artifice mondain. Pourtant, l’auteur y présente son œuvre, ses intentions, ses craintes. » — (Gabriel-André Pérouse, Nouvelles françaises du XVIe siècle : images de la vie du temps, 1974, page 246)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

avant-propos, préface, prolégomènes

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]