minuit

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIIe siècle) Composé du préfixe mi- (« moitié ») et du nom nuit. Voir aussi : mie nuit.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
minuit minuits
\mi.nɥi\

minuit \mi.nɥi\ masculin

  1. Heure située au milieu de la nuit, à la limite de deux jours.
    • […] ; les places et les rues attenantes, habituellement si solitaires dès que neuf heures sonnaient à Saint-Germain-l’Auxerrois, étaient, quoiqu’il fût minuit, encombrées de populaire. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. I)
    • […], rien ne resplendit plus, après minuit, que cinq ou six débits mal fréquentés dont l'éclairage ourle le trottoir d'un morne flamboiement. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Et suivant son idée, vers les minuit, il me conduisit à la sortie de l’Éden, où figuraient alors dans un ballet des centaines d’enfants écaillés d’or, se balançant autour d’une danseuse lascive. — (Maurice Barrès, Le culte du moi : le jardin de Bérénice → lire en ligne)
    • C'est trop de minuits sans nouvelles de toi. Le premier nous a anéantis ; les autres n'ont servi à rien ; ils étaient superflus. — (Réjean Ducharme, L'hiver de force, Gallimard, 1973, p. 59)

Notes[modifier le wikicode]

Ce mot fut féminin jusqu’en 1530, et l’est parfois encore lorsqu’il est utilisé en littérature. Il est invariable dans l’expression Vers les minuit.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • \mi.nɥi\
  • France : écouter « minuit [mi.nɥi] »
  • France (Paris) : écouter « minuit »
  • France (Paris) : écouter « minuit »
  • France (Saint-Maurice-de-Beynost) : écouter « minuit »
  • France (Toulouse) : écouter « minuit »

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • minuit sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg