nirvana

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : nirvâna, nirvāṇa

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du sanskrit निर्वाण, nirvāṇa (« extinction (d'une lampe, d'un feu[1], du feu des passions, de la vie), libération[2], béatitude, dissolution[3], émancipation du cycle des réincarnations ou renaissances[4] »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
nirvana nirvana
nirvanas
\niʁ.va.na\

nirvana \niʁ.va.na\ masculin

  1. (Religion bouddhiste) Extinction du désir humain, état de béatitude extrême, de libération du samsara.
    • Aux farouches capitaines de Gengis-Khan succédèrent presque subitement de contemplatifs lamas, et l’ambition des conquêtes fut remplacée par celle d’atteindre à la perfection par l’anéantissement extatique (nirvana), et d’arriver au rivage opposé, c’est-à-dire, de rentrer dans le sein de l’ame universelle. — (Jean-Jacques Ampère, « La Chine et les travaux d'Abel Rémusat », Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
    • Lorsque je serai au Nirvana, ici même sera fondée une ville royale ; à la fin de sa vie, ce vieillard montera au séjour des dieux pour renaître fils du roi d’Entapatta. — (Bulletin, Volume 3, Société de Géographie de Rochefort, 1881)
    • Les bouddhistes affirment qu'il y a une réalité ultime, un Absolu, qui se définit comme une chose qui se situe totalement en dehors du monde sensible de l'illusion et de l'ignorance. Arriver à cette réalité ultime est le but suprêmement souhaité de la vie bouddhique. C'est atteindre le Nirvana. — (Pierre Macaire, Le Bouddhisme pour tous, le plein des sens, 2001)
    • Le nirvana bouddhiste a une nature immanente, dans la mesure où il ne peut pas être prêché comme un lieu extérieur. — (Raphaël Liogier, Le bouddhisme mondialisé, Ellipses, 2004)
    • La quatrième caractéristique du bouddhisme affirme que le nirvana est la paix authentique. — (XIV° dalaï-lama, L'Art du bouddhisme, Robert Laffont, 2013)
    • Du point de vue du bouddhisme, le nirvana n’est pas une « extinction », mais le fait pour un être particulier d’atteindre l’Éveil et de se libérer ainsi de l’ignorance et de la souffrance. — (Mathieu Ricard, Plaidoyer pour l’altruisme, NiL, Paris, 2013, page 46)
    • Le samsara est opposé au nirvana, état d’éveil caractérisé par la cessation de l’ignorance et de la souffrance de l’existence conditionnée. — (Chogyam Trungpa, Argent, Sexe et Travail, Le Seuil, 2016)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Monier-Williams Sanskrit-English Dictionary, 1899
  2. http://sanskrit.inria.fr/DICO/36.html#nirvaa.na
  3. Stchoupak Dictionnaire Sanscrit-Français
  4. 108 Upanishads, traduction et présentation Martine Buttex, éditions Dervy, ISBN 978-2-84454-949-5