ostraciser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1727) Du grec ancien ὀστρακίζω, ostrakizo → voir ostracon.

Verbe [modifier le wikicode]

ostraciser \ɔs.tʁa.si.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Frapper d’ostracisme, exclure, bannir.
    • On se sert de la langue, ou de la non-maîtrise des règles, comme outil pour exclure, stigmatiser, ostraciser. — (Anne-Marie Beaudouin-Bégin, La langue affranchie, se raccommoder avec l’évolution linguistique, Québec, Éditions Somme toute, 2017, page 16.)
    • On ne cherche pas à ostraciser les gens qui ne veulent pas se faire vacciner, mais on ne peut pas passer à côté d’une solution qui va nous permettre de rouvrir nos entreprises. — (Martin Lavoie, COVID-19: des acteurs économiques en faveur d'un passeport vaccin, Le Journal de Québec, 25 janvier 2021)
    • Culture du bannissement
      Cette tendance n’est pas unique aux États-Unis, bien sûr. On vit aussi chez nous les effets de ce mouvement qui, au nom du redressement de torts réels subis par certains groupes, s’empare de bribes de pouvoir à sa portée pour ostraciser les symboles de la culture dominante et faire taire toute voix qui indispose.
      — (Pierre Martin, La gauche «woke», alliée du trumpisme, Le Journal de Montréal, 18 février 2021)
  2. (Par analogie) Écarter du pouvoir.
    • Ostraciser un groupe ou un personnage, c’est « débarquer » un indésirable, celui qui par l’ambition, le génie particulier ou les services rendus, prend trop de poids et risque de détraquer la machine démocratique, à la manière d’Hercule exclu de la nef des argonautes parce qu’il pesait trop lourd et menaçait le navire de naufrage. — (Paul Virilio, L’art du moteur, Galilée, page 49)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]