exclure

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin excludere (« exclure »), devenu excluder en ancien français et exclure en moyen français.

Verbe [modifier]

exclure \ɛk.sklyʁ\ transitif 3e groupe (conjugaison)

  1. Renvoyer, retrancher quelqu’un d’une société, d’un corps où il avait été admis.
    • On voulait l’exclure de cette compagnie.
    • On l’a exclu du syndicat dont il faisait partie.
  2. (Plus courant) Repousser, écarter, ne pas admettre, en parlant des choses comme des personnes.
    • Jamais nous n'avons eu l’ineptie de penser que les catholiques dussent être opprimés, qu'ils dussent être vus avec défaveur par le gouvernement, qu'ils dussent être exclus des emplois publics, qu'ils dussent même être exclus du ministère. — (« Quelques mots à nos contradicteurs passionnée et modérés », dans la Revue nationale de Belgique, Bruxelles : Librairie Polytechnique, 1840, vol. 4, p. 85)
    • Les Européens étaient exclus de tous les ports de cette nation.
    • Exclure une personne de toute participation à certains droits.
    • Les femmes étaient exclues de nombreux emplois, prétendûment masculins.
    • On exclut de la tutelle ceux qui ont une inconduite notoire.
    • Ils ont exclu de leurs temples toute espèce d’ornements.
    • Les époux peuvent exclure de leur communauté tout leur mobilier présent et futur.
    • Les principes qu’il exclut de sa doctrine.
  3. (En particulier) Rejeter une chose comme incompatible avec une autre.
    • Les contraires s’excluent.
    • Si vous admettez ceci, vous êtes obligé d’exclure cela.

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]