pédagogue

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin paedagogus (« esclave qui accompagne les enfants, précepteur »), tiré du grec ancien παιδαγωγός, paidagôgós (« esclave chargé de conduire les enfants à l’école, précepteur d’un enfant »), de παῖς, paîs (« enfant ») et de ἄγω, ágô (« conduire »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
pédagogue pédagogues
\pe.da.ɡɔɡ\

pédagogue \pe.da.ɡɔɡ\ masculin et féminin identiques

  1. Celui ou celle qui enseigne aux enfants et qui a soin de leur éducation.
    • Le statut d’entrepreneur individuel spécialisé dans la chnouf semble en contradiction avec une vocation de pédagogue se destinant à enseigner les valeurs du sport. À moins de se spécialiser dans le cyclisme. — (Bourse d’études, dans Marianne, no 772 du 11 février 2012, p.43)
  2. (Par extension) Celui ou celle qui a les qualités d’un bon enseignant.
    • Être un bon pédagogue.
  3. (Par extension) Celui ou celle qui, sans en avoir le droit, censure les actions et les discours des autres.
    • Il fait le pédagogue.
  4. Spécialiste des théories concernant la pédagogie.
    • […] ; comme Combes avait parlé de l’enseignement superficiel et borné de nos écoles primaires, F. Buisson crut devoir protester, en sa qualité de grand pédagogue de la troisième République : […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.315)
    • Si Rousseau a fonctionné comme précepteur, ce travail n’a tenu dans son existence qu’une place très secondaire; le plus grand pédagogue théoricien des temps modernes n’avait pas de vocation pour la pratique éducative. — (Ahmad El-Kawa, Les deux aspects de la réalité éducative, Éditeur Presses de Savoie, 1954)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]