enseigner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin vulgaire insignare, du latin insignire[1], dérivé de signum (« signe ») : mettre une marque, signaler une chose .

Verbe [modifier]

enseigner \ɑ̃.sɛ.ɲe\ ou \ɑ̃.se.ɲe\ transitif direct 1er groupe (conjugaison)

  1. Indiquer, faire connaître quelque chose que ce soit.
    • Le statut d’entrepreneur individuel spécialisé dans la chnouf semble en contradiction avec une vocation de pédagogue se destinant à enseigner les valeurs du sport. À moins de se spécialiser dans le cyclisme. — (Bourse d'études, dans Marianne (magazine), n°772 du 11 février 2012, p. 43)
    • Ils ont ainsi émis la thèse selon laquelle la vie de l'homme préhistorique, pour bienheureuse qu'elle était, ainsi que nous l’a enseigné Rousseau, n'en était pas moins aussi ennuyeuse, à telle enseigne que cet homme d’autrefois fut naturellement amené à inventer un art pour se distraire. — (Bénédicte de Villiers, La pré-histoire chez Kant et Rousseau : Roman ou conjecture ?, dans Littérature et savoir(s), sous la direction de Sophie Klimis & Laurent van Eynde, Bruxelles : Publications des Facultés universitaires Saint Louis, 2002, p. 102)
    • Sganarelle -- Enseignez-nous un peu le chemin qui mène à la ville. (Molière Don Juan, acte III scène II)
    • La nature nous enseigne que tous les excès sont pernicieux.
  2. (Par extension) Instruire quelqu’un de quelque art, de quelque science, etc.
    • Enseigner la jeunesse.
    • Enseigner les ignorants.
  3. Former quelqu’un dans la connaissance d’un art, d’une science, etc.
    • À l’école, on lui avait enseigné, avec le calcul, les éléments du dessin, et il en savait assez pour se débrouiller en géométrie. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 151 de l’éd. de 1921)
    • Hanser enseigna d'abord à Méhul les premières règles du contrepoint rigoureux, et le mit bientôt en état de le remplacer à l'orgue pour les offices du matin. — (Castil-Blaze, Étienne Nicolas Méhul, dans la Revue de Paris, 1834, vol.1, p.24)

Hyperonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]