enseigner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin vulgaire insignare, du latin insignire[1], dérivé de signum (« signe ») : mettre une marque, signaler.

Verbe[modifier]

enseigner \ɑ̃.sɛ.ɲe\ ou \ɑ̃.se.ɲe\ transitif direct 1er groupe (conjugaison)

  1. Indiquer, faire connaître quelque chose que ce soit.
    • Le statut d’entrepreneur individuel spécialisé dans la chnouf semble en contradiction avec une vocation de pédagogue se destinant à enseigner les valeurs du sport. À moins de se spécialiser dans le cyclisme. (Bourse d'études, dans Marianne (magazine), n°772 du 11 février 2012, p. 43)
    • Ils ont ainsi émis la thèse selon laquelle la vie de l'homme préhistorique, pour bienheureuse qu'elle était, ainsi que nous l’a enseigné Rousseau, n'en était pas moins aussi ennuyeuse, à telle enseigne que cet homme d’autrefois fut naturellement amené à inventer un art pour se distraire. (Bénédicte de Villiers, La pré-histoire chez Kant et Rousseau : Roman ou conjecture ?, dans Littérature et savoir(s), sous la direction de Sophie Klimis & Laurent van Eynde, Bruxelles : Publications des Facultés universitaires Saint Louis, 2002, p. 102)
    • Sganarelle -- Enseignez-nous un peu le chemin qui mène à la ville. (Molière Don Juan, acte III scène II)
    • La nature nous enseigne que tous les excès sont pernicieux.
  2. (Par extension) Instruire quelqu’un de quelque art, de quelque science, etc.
    • Enseigner la jeunesse.
    • Enseigner les ignorants.
  3. Former quelqu’un dans la connaissance d’un art, d’une science, etc.
    • À l’école, on lui avait enseigné, avec le calcul, les éléments du dessin, et il en savait assez pour se débrouiller en géométrie. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 151 de l’éd. de 1921)
    • Hanser enseigna d'abord à Méhul les premières règles du contrepoint rigoureux, et le mit bientôt en état de le remplacer à l'orgue pour les offices du matin. (Castil-Blaze, Étienne Nicolas Méhul, dans la Revue de Paris, 1834, vol.1, p.24)

Hyperonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]

  1. « enseigner », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage