papillonner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIVe siècle) Dénominal de papillon qui, entre autres, butine de fleur en fleur, sans attache.

Verbe [modifier]

papillonner \pa.pi.jɔ.ne\ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Voltiger d’un objet à un autre, d’une personne à une autre sans s’arrêter à aucune.
    • Il ne fait que papillonner.
    • Il papillonnait de l’une à l’autre.
  2. (Sexualité) Être volage, faire un brin de cour galante.
    • Je suis sémillant, je badine, je folâtre, je papillonne, je voltige de l'une à l'autre, je les amuse toutes. — (Boissy)
    • La comtesse : je ne me suis jamais mêlée de vos affaires de cœur. Ne papillonnez pas trop autour d'elle, tout de même. — (Anouilh, La Répétition ou l'Amour puni, 1950)
  3. Papilloter, battre comme des ailes de papillons.
    • Les mots de carrière superbe, de bel avenir, de premier pas brillant, papillonnaient devant ses yeux et lui faisaient mal à la tête. — (Stendhal, L. Leuwen, 1835)
  4. (Argot) (XIXe s.) Voler du linge dans les voitures des blanchisseurs.
  5. Produire des papillons, en parlant du ver à soie.
    • Des cocons que nous pouvons transformer.... en graine, en les faisant papillonner. — (Moniteur des soies, octobre et novembre 1873)

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]