participer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin participare (« prendre part à »), composé de la racine pars, partis (« partie ») et du verbe capere, captus (« prendre », « capter », « saisir »).

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

participer \paʁ.ti.si.pe\ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Prendre part (à).
    • En 1884, le gouvernement ne prévoyait nullement que les syndicats pussent participer à une grande agitation révolutionnaire […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. VI, La moralité de la violence, 1908, p. 283)
    • […], la tante alla prendre Gaspard dans son berceau pour le faire participer au toast que l’on portait en son honneur. (André Dhôtel, Le Pays où l’on n’arrive jamais, 1955)
  2. (Figuré) Souscrire ou s'associer aux sentiments d'autrui.
    • A tous, mais spécialement à Danièle, sa femme, et aux membres de sa famille, la Direction des Cahiers et l'École tout entière veulent dire combien ils participent à leur chagrin, et ressentent le même vide. (Cahiers d'études africaines, 1976, vol.16, p.425)
    • La reine Anne d'Autriche écrivit au duc une lettre où elle lui déclara qu'elle participait à sa douleur. Richelieu lui emboîta le pas. (Denis Blanchard-Dignac, Le Duc d'Épernon: Un destin de cape et d'épée, Éditions Sud Ouest, 2014)
  3. Payer sa part de ; cotiser pour.
    • De temps en temps, son mari participait aux frais du ménage avec l'argent qu'il soutirait à ses parents. Lassée de cette situation, elle s'est décidée à partir. (Laura Cardia-Vonèche & ‎Benoit Bastard, Les femmes, le divorce et l'argent, Labor et Fides, 1991, p.45)
  4. Recevoir sa part de.
    • A côté des sociétés où l’associé-travailleur ne participait qu’aux bénéfices et non à la propriété même du capital social, il y en avait d'autres où l'apport de l’associé-capitaliste était fait en propriété. (Émile Szlechter, Le contrat de société en Babylonie, en Grèce et à Rome: étude de droit comparé de l’antiquité, Recueil Sirey, 1947, p.45)
  5. (Vieilli) Tenir de la nature de quelque chose ; en avoir les caractéristiques. — Note : En ce sens, il s’emploie avec la préposition de.
    • Le plateau d’Ecromagny (altitude 470 m.) participe surtout du climat vosgien dont il possède les précipitations abondantes et les brusques écarts de température ; […]. (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises, les associations végétales de la vallée de La Lanterne, thèse de doctorat, Soc. d’édit. du Nord, 1929, p. 20)
    • À l'époque du frai, il pousse spontanément un petit cri peu harmonieux, qui participe de l'aboiement du roquet et du pépiement du poussin. (Jean Rostand, La vie des crapauds, 1933)

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]