pas-de-porte

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de pas (« passage ») et de porte.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier et pluriel
pas-de-porte
\pad.pɔʁt\

pas-de-porte \pad.pɔʁt\ masculin invariable

  1. Somme payée à l'occupant précédent par l'acquéreur ou le locataire d'un fonds de commerce ou, plus rarement, d'un appartement, afin de pouvoir entrer dans les lieux.
    • Pendant qu’il me dispense de la commission — une faveur qu’il me fait — le pas-de-porte dont il n’avait jamais été question refait surface. — (Nicolas Bouvier, Le vide et le plein (Carnets du Japon, 1964-1970), Folio, page 20)
  2. (Par extension) Redevance supplémentaire exigée par le bailleur et représentant le droit de prendre possession d’un logement à usage commercial.
    • Il a reçu cinquante mille francs de pas-de-porte.
  3. (Par plaisanterie)
    • HÉLIODORE. – Ce n’est pas pour rien qu’on dit le pas de porte pour un fonds de commerce. Que la marche du seuil soit trop haute ou trop basse (j’ai remarqué cela deux cents fois dans ma vie) et vous vous demanderez toujours pourquoi le client passe devant chez vous sans entrer. C’est une question de sympathie et la sympathie est ici une question de millimètres. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 477)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]