perturbation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin perturbatio.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
perturbation perturbations
\pɛʁ.tyʁ.ba.sjɔ̃\

perturbation \pɛʁ.tyʁ.ba.sjɔ̃\ féminin

  1. (Didactique) Trouble dans le fonctionnement d'un mécanisme ou de tout autre système technique, voire naturel.
    • Cet article a pour objectif d’étudier le traitement de perturbations à base technologique dans des activités comme un débat télévisé et une réunion dans une entreprise supportées par des dispositifs de vidéocommunication ; il examine en détail les procédures utilisées par les participants pour pallier ces difficultés. (Bruno Bonu, Interaction et perturbations technologiques en vidéocommunication, Cahiers de praxématique, n° 50, 2008)
    • La foresterie moderne est actuellement considérée comme une perturbation majeure de l’écosystème forestier boréal car elle induit des changements importants de la composition et de la structure forestière à court et à long terme. (Jean Ferron et Martin-Hugues St-Laurent, L’importance de la forêt résiduelle pour conserver les communautés fauniques dans des paysages boréaux perturbés par la coupe forestière., Revue Vertigo, n° 6/2, 2005)
  2. (Astronomie) Modifications qui se produisent dans le mouvement des corps célestes, par suite de leur action mutuelle.
    • Newton n’aurait pas promulgué la loi de la gravitation universelle s’il avait attendu que les perturbations qu’il observait dans le mouvement des astres eussent disparus. (Alfred Naquet, Vers l’union libre, E. Juven, Paris, 1908)
    • […] ; parce que Le Verrier avait pu indiquer la position probable de la planète Neptune - qu'on n'avait jamais vue et qui rendait compte des perturbations des planètes observables, - on a cru que la science était capable de corriger la société […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.IV, La grève prolétarienne, 1908, p.190)
  3. (Météorologie) Troubles qui modifient les conditions de notre atmosphère.
    • Ces vents d'est ont duré tout l'après-midi et toute la nuit. […]. Nous avons laissé à notre gauche, au cours de ce trajet, la deuxième perturbation. (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Il correspond grossièrement à un affaiblissement de la cellule anticyclonique des Açores, ce qui ouvre la voie à des perturbations océaniques, et non méditerranéennes comme on a parfois tendance à le lire. (Ahmed V. Elghadi et Aziz Ballouche, Temps perturbé d’hiver et sécheresse sahélienne, Revue Norois, n° 191, 2004)
  4. (Médecine) Trouble causé dans l’organisme par quelque maladie ; et dans la marche d’une maladie par quelque remède énergique.
  5. (Par extension) Trouble important dans un état, dans une société, dans une affaire, dans un esprit, etc.
    • Lorsque les activités de production et de service existants au sein de l’entreprise ne correspondent plus aux exigences du marché, ou lorsque de nouveaux concepts sont lancés pour réaliser ces activités, plusieurs perturbations se produisent au sein de l’entreprise. (Kirsti Launis et Juha Pihlaja, Les asynchronismes et les perturbations comme outil d’analyse des problèmes liés au bien-être au travail, Revue Activités, n° 4-2, 2007)

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin perturbatio.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
perturbation
\Prononciation ?\
perturbations
\Prononciation ?\

perturbation

  1. Perturbation.

Synonymes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]