pir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : PIR, pîr

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

pir \pir\ masculin

  1. Maître spirituel, en Afghanistan.
    • Dans l’Orient que j’ai connu et où j’ai été formé, que ce soit le monde hindou, bouddhiste tibétain et zen ou le soufisme, la vénération pour le maître est immense. Certes, on ne se prosternait pas devant un “pir” afghan mais on embrassait sa main ou son vêtement. — (Arnaud Desjardins, La Paix toujours présente, La Table Ronde, Pocket spiritualité, 2011, p. 152-153)

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Conventions internationales[modifier le wikicode]

Symbole [modifier le wikicode]

pir

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 du piratapuya.

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • pir sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

Indonésien[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

pir \Prononciation ?\

  1. Poire.

Synonymes[modifier le wikicode]

Norvégien[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

pir \Prononciation ?\ masculin

  1. Jetée.
  2. Petit maquereau.

Ombrien[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

pir neutre

  1. Feu.

Références[modifier le wikicode]

  • Rex E. Wallace, 2008, Sabellian Languages dans The Ancient Languages of Europe (éditeur, Roger D. Woodard), pp. 96-122, Cambridge University Press.