plantation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) Du latin plantatio.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
plantation plantations
\plɑ̃.ta.sjɔ̃\

plantation \plɑ̃.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. (Agriculture) Action de planter.
    • On ne doit employer le crud-ammoniac qu'après l’avoir abandonné à l’air pendant un certain temps, ou l’avoir répandu dans le sol plusieurs mois avant les semailles ou plantations. (Louis Grandeau, Rapports du Jury International, 5e partie: Agriculture, Horticulture, Aliments, vol.2, p.320, 1906)
    • Dès la fin novembre, les plantations de peupliers peuvent débuter. (Vincent Thècle, Peupliers : comment réussir les nouvelles plantations., dans La France agricole, n° 3361 du 26 novembre 2010)
  2. Certaine quantité d’arbres plantés dans un même terrain.
    • La route parcourt une campagne fertile et variée par des jardins, par des plantations de noyers, et par des coteaux plantés de vignes: à gauche, ou suit presque constamment le cours de l'Yonne; […]. (Girault de Saint-Fargeau, Guide pittoresque du voyageur en France, Firmin Didot frères, 1837, vol.1 (Route de Paris à Genève : Département de l'Yonne), p.1)
    • Dans toute cette région agricole, les arbres sont très clairsemés; on n'y trouve guère que quelques rares plantations de figuiers et de nopals. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 221)
    • Mais cette perte a été largement compensée par l'extension des plantations de tabac (…) et par le rendement actuel de l'industrie résinière. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  3. Établissements agricoles dans les colonies.
    • La forme de l’esclavage était celle de l’esclavage domestique et le sort des esclaves était certainement moins dur que celui des nègres qui travaillaient dans les plantations d’Amérique ou même les coolies chinois ou canaques qui les ont remplacés. (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 34)
  4. (Beaux-Arts) Manière de camper un personnage.
  5. (Par extension) Façon de présenter un fait, une action, etc.
    • La plantation d’un décor.

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin plantatio.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
plantation
\Prononciation ?\
plantations
\Prononciation ?\

plantation \Prononciation ?\

  1. Plantation, large exploitation agricole.

Apparentés étymologiques[modifier]

Prononciation[modifier]

  • (États-Unis) : écouter « plantation »

Voir aussi[modifier]