prise en charge

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Composé de prise et charge.

Locution nominale[modifier]

Singulier Pluriel
prise en charge prises en charge
\pʁi.zɑ̃ .ʃaʁʒ\

prise en charge \pʁi.zɑ̃ .ʃaʁʒ\ féminin

  1. Acte de prendre sous sa responsabilité une personne ou un objet.
    • La prise en charge est l’instant juridique qui fait débuter les obligations qui incombent au transporteur. (Traité pratique de droit commercial, éditeur Kluwer, 1990)
  2. Plus particulièrement, acceptation pour un taxi de transporter une personne à destination.
    • Le prix de la course est majoré lors de la prise en charge du client dans une gare ou un aéroport.
  3. Par extension, somme forfaitaire qui apparaît au compteur du taxi au début de la course.
  4. Acte de prendre en charge tout ou partie des problèmes d’une personne.
    • Elle étudiera les conditions de l’harmonisation, à l’intérieur du département, du prix de repas demandé aux familles et l’institution d’un mode unique de prise en charge des cas sociaux. (Ministère de la santé, Bulletin officiel : Santé, action sociale, 1978)
  5. (En particulier) (Médecine) Action de prodiguer des soins à une personne présentant des symptômes dus à une maladie ou un accident.
    • L’échographie s’intègre dans la démarche diagnostique, comprenant l’examen clinique et, sauf cas particuliers, la mammographie à tous les stades de la prise en charge de la patiente en sénologie. (René-Charles Rudigoz, Échographie et écho Doppler en gynécologie, page 164, Masson, 2004)
  6. (Par extension) Acceptation par la sécurité sociale de rembourser les frais occasionnés par une prise en charge médicale.
    • Des ordonnanciers délivrés par les Caisses d'assurance maladie dits « bizones » sont à utiliser pour la prise en charge des patients atteints d'une ALD reconnue comme exonérante (exonération du ticket modérateur, remboursement à 100%). (Gilles Bouvenot & ‎Charles Caulin, Guide du bon usage du médicament, Médecine Sciences Publication/Lavoisier, 2e éd., 2011, p.8)

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]