acceptation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin acceptatio.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
acceptation acceptations
\ak.sɛp.ta.sjɔ̃\

acceptation \ak.sɛp.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’accepter.
    • Parmi les conditions que Mouley Hafid avait mises à l’acceptation du traité figurait son départ dans le plus bref délai pour Rabat, puis pour l’Europe, avec un viatique d'un million. (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 273)
    • À coup sûr, l’essence de la laïcité, mis à part la séparation de la religion et de l’État, est l’acceptation de la proposition selon laquelle il n’y a pas de finalité des formes, pas de possession exclusive de la vérité absolue et indivisible. (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p. 159)
  2. (Droit) Approbation dans les formes légales.
    • Acceptation d’une donation.
    • Acceptation d’une succession sous bénéfice d’inventaire.
  3. (Banque) Promesse de payer à échéance.
    • Acceptation d’une lettre de change.
    • L’acceptation, une fois donnée, ne peut plus être révoquée.

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Paronymes[modifier]

Références[modifier]

Voir aussi[modifier]