acceptation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Du latin acceptatio.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
acceptation acceptations
\ak.sɛp.ta.sjɔ̃\

acceptation \ak.sɛp.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’accepter.
    • Parmi les conditions que Mouley Hafid avait mises à l’acceptation du traité figurait son départ dans le plus bref délai pour Rabat, puis pour l’Europe, avec un viatique d’un million. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 273)
    • À coup sûr, l’essence de la laïcité, mis à part la séparation de la religion et de l’État, est l’acceptation de la proposition selon laquelle il n’y a pas de finalité des formes, pas de possession exclusive de la vérité absolue et indivisible. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p. 159)
    • Plusieurs constitutions adoptées récemment ont inclus des garanties spécifiques liées à la liberté d'information, reflétant une acceptation croissante de ce droit humain fondamental. — (Rapport mondial sur la corruption 2003, Transparency international, sous la direction de ‎Robin Hodess, Karthala Éditions, 2003, p. 91)
  2. (Droit) Approbation dans les formes légales.
    • Acceptation d’une donation. — Acceptation d’une succession sous bénéfice d’inventaire.
  3. (Banque) Promesse de payer à échéance.
    • Acceptation d’une lettre de change.
    • L’acceptation, une fois donnée, ne peut plus être révoquée.

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Prononciation[modifier]

Paronymes[modifier]

Références[modifier]

Voir aussi[modifier]