professeure

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XXe siècle) Féminisation graphique du mot professeur avec le suffixe -e.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
professeure professeures
\pʁɔ.fɛ.sœʁ\

professeure \pʁɔ.fɛ.sœʁ\ féminin

  1. Enseignante, femme qui professe, qui enseigne une science ou un art.
    • Ce n’est évidemment pas dans mon intention. Que les femmes qui enseignent ou se destinent à l’enseignement veuillent bien m’excuser et considérer que ce texte s’adresse aussi à toutes les jeunes professeures. — (Philippe Meirieu, Lettre à un jeune professeur, ESF Éditeur, 2012)
    • défendant l’esprit de la langue et les règles qui président à l’enrichissement du vocabulaire, elle rejette un esprit de système qui tend à imposer, parfois contre le vœu des intéressées, des formes telles que professeure, recteure, sapeuse-pompière, auteure, ingénieure, procureure, etc., pour ne rien dire de chercheure, qui sont contraires aux règles ordinaires de dérivation et constituent de véritables barbarismes. — (La féminisation des noms de métiers, fonctions, grades ou titres - Mise au point de l’Académie française sur Académie française, 10 octobre 2014)
    • Florence Robine, nommée rectrice de l’Académie de Créteil en 2013, a demandé dans une note de service de « veiller désormais à dire et écrire, s’agissant d’une femme : directrice, inspectrice, rectrice, professeure, proviseure […] ». — (Marina Yaguello, Les Mots ont un sexe : Pourquoi « marmotte » n’est pas le féminin de « marmot », 2014)
  2. Titre universitaire féminin équivalent à professeur.

Notes[modifier le wikicode]

La féminisation des noms de métiers et de fonctions est un sujet débattu dans la francophonie :

L’avis des grammairiens est parfois différent. Grevisse consacre un chapitre à la féminisation dans Maurice Grevisse, Cédrick Fairon, Anne-Catherine Simon, Le Petit Bon usage de la langue française, De Boeck Supérieur, 2018, p. 513.

En France, l’usage tend à privilégier la forme épicène un/une professeur, mais la forme avec un -e est aussi utilisée, ainsi que professeuse.

Synonymes[modifier le wikicode]

Enseignante (1) :

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Toulouse) : écouter « professeure »

Références[modifier le wikicode]