révisionnisme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : revisionnisme

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1897) De révision avec le suffixe -isme. (Sens 2) (1903)[1].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
révisionnisme révisionnismes
\ʁe.vi.zjɔ.nism\

révisionnisme \ʁe.vi.zjɔ.nism\ masculin

  1. Démarche critique consistant à réviser certaines opinions, doctrines, théories couramment admises.
    • Quelle gêne, le succès du révisionnisme ! Ô désespoir ! le grand courant révisionniste fera-t-il des épaves de nos petites préparations ! — (Maurice Barrès, Le parlementarisme a vingt ans, Revue d’aujourd’hui, Paris, 1890, pp. 425–427)
    • Le négationnisme vient en parfaite contradiction des événements qui se sont effectivement déroulés, lorsque le révisionnisme essaye de réinterpréter ou de remettre en perspective des faits, en accord avec les données objectives, sans opérer de sélection dans celles-ci.
  2. (Politique) (Socialisme) Souvent (Péjoratif) Adaptation du marxisme à la conjoncture économique, sociologique, politique, etc.
    • Faire preuve de révisionnisme petit-bourgeois.
  3. (Histoire) Mouvement demandant la révision du procès Dreyfus.
    • Citoyens ; il en est temps encore, revenez-en à la théorie de la souveraineté absolue du peuple – et permanente – sans cela le boulangisme tuera le révisionnisme sans profit pour les boulangistes. — (« Boulangisme et révisionnisme », Le Tire-Pied, nº 1, 19 au 26 mars 1890)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Lyon) : écouter « révisionnisme »

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]