ras-le-bol

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

En ancien français, le bol et le pot désignaient également le derrière mais ces expressions sont passées dans le langage familier. (Voir aussi avoir du bol, avoir du pot).

Nom commun [modifier le wikicode]

Invariable
ras-le-bol
\ʁa.lbɔl\

ras-le-bol \ʁa.lbɔl\ masculin singulier et pluriel identiques

  1. (Très familier) Mécontentement, exaspération
    • La première partie du livre se présente comme la démonstration d’une évidence : celle d’un ras-le-bol général ou il n’y a plus de repères, car plus de sens. De fait, les bases sur lesquelles repose notre société sont déconstruites une à une. — (Catherine Dyja, L’Insurrection qui vient, in Revue de la Défense nationale, juillet 2009)
    • Autre motif de ras-le-bol, le repoussoir que constitue la garde rapprochée des gudards de la Marine, plus que jamais aux manettes dans cette campagne […]. — (Jérôme Canard, Après la claque, la Marine rameute sa clique, Le Canard enchaîné, 10 mai 2017, page 3)
    • Des mouvements, initiés par les syndicats, qui cristallisent le ras-le-bol et l’épuisement des personnels de nombre d’établissements de santé, ceux du CHU de Clermont-Ferrand, des Ehpad, etc. — (Michèle Gardette, « Quels remèdes pour l’hôpital public ? », La Montagne, 22 mars 2018, page 8.)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]