ravitailler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1427) De avitailler, avec le préfixe r-.

Verbe [modifier]

ravitailler \ʁa.vi.ta.je\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se ravitailler)

  1. Pourvoir de vivres et de munitions une place, une flotte, une armée, une troupe qui en était démunie.
    • Sacramoro Visconti, qu’il avait laissé à Milan avec cent hommes d’armes, fit arborer sur les murs les étendards de France, et permit de ravitailler le château, toujours occupé par les Français. — (Jean Charles Léonard Simonde de Simondi, Histoire des républiques italiennes du moyen âge, tome 9e, Furne et Ce, Libraires-éditeurs, Paris, 1841)
    • Au fond de la pièce, le barman mélomane refait le plein de son distributeur de cacahuètes et essuie une dernière fois le comptoir, après avoir ravitaillé le présentoir d'œufs durs. — (Michel Bernascolle , Les rapegons de Sainte-Victoire, Éditions Cheminements, 2006, p.177)
  2. (Par analogie) Faire des emplettes pour pourvoir à ses besoins.
    • Il a fait des achats pour ravitailler sa maison de campagne.
  3. (Pronominal) Se pourvoir de vivres, faire ses emplettes.
    • À Ténériffe, le brick aborda pour se ravitailler et réparer son gouvernail. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 419 de l’éd. de 1921)
    • Les îles Galapagos, autrefois inhabitées, n’étaient alors visitées que par quelques baleiniers qui venaient s’y ravitailler en eau. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil ; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • (Figuré) On peut se ravitailler facilement à la ville voisine.
    • Se ravitailler en arguments, en idées.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]