soupirer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin suspirare.

Verbe [modifier le wikicode]

soupirer \su.pi.ʁe\ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Pousser des soupirs.
  2. (Figuré) Désirer ardemment ; rechercher avec passion. — Note : En ce sens, il est ordinairement suivi de la préposition après.
    • Ils soupirent après 1919 et le wilsonnisme. Grand bien leur fasse. On sait ce que les couplets sur la dernière des guerres, le droit des nations à disposer d'elles-mêmes et ce messianisme humanitaire ont donné comme résultats. — (Pierre Hervé, La Libération trahie, éd. Grasset, 1945, p. 111)
    • Il y a longtemps qu’il soupirait après cette place, qu’il soupirait après cela.
  3. (Vieilli) Il s’emploie dans le même sens, avec la préposition « pour ».
    • Il soupire pour cette femme.
    • J’ai longtemps soupiré pour vous.
  4. (Vieilli) Il est quelquefois transitif au figuré. (Il n’est d’usage ainsi qu’en poésie.)
    • Soupirer ses peines.
    • Les vers que soupirait Tibulle.
    • Sans doute la beauté qu'Orosmane idolâtre,
      Soupirant son amour, ses combats, ses malheurs,
      Par le seul art des vers eût fait couler nos pleurs.
      — (Gabriel Legouvé, Le mérite des femmes, et autres poésies, Le mérite des femmes ; Ant.-Aug. Renouard, Paris, 1809, page 18.)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]