sourcé

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : source

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Adjectif) Du participe passé de sourcer dans un emploi transitif.
De source (Origine d'une information).
(XXIe siècle) Ce mot a été popularisé par Wikipédia Référence nécessaire, du fait de sa règle « citez vos sources », qui dit en substance « si ce que vous dites n’est pas sourcé, ce n'est pas admissible ici ».

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin sourcé
\suʁ.se\
sourcés
\suʁ.se\
Féminin sourcée
\suʁ.se\
sourcées
\suʁ.se\

sourcé \suʁ.se\

  1. Dont la source est établie et indiquée, par exemple dans une note en bas de page.
    • L'internaute avide de science peut très bien se contenter de révélations fracassantes non sourcées sur ce qu'il y avait avant la nuit des temps.
    • Dans un ouvrage sérieux, une affirmation surprenante, discutable, dérangeante (hasardeuse) non sourcée est dépourvue de légitimité.
    • Dans tous les articles, les auteurs s'attachent scrupuleusement aux faits, aux données brutes et concrètes : pas de bavardage, pas d'interprétations oiseuses, mais des informations précises étayées par des citations sourcées. (Bulletin critique du livre français, n°666-669, Association pour la diffusion de la pensée française, 2005, p.5)
    • « Je peins comme l’oiseau chante. » Claude Monet (1840-1926) Une telle déclaration (souvent rapportée, jamais sourcée) va à l’encontre de l’idée reçue d’une création fatalement douloureuse. (Michèle Ressi, Citations d’artistes expliquées, 2011)
  2. (Procédures d’information) (Journalisme) Dont la source ou origine, est authentique et vérifiable en principe.
    • […], il m’a fallu impérativement faire une évaluation personnelle, compte tenu de l’étrangeté de la procédure suivie : le procureur de la République en personne vient me voir dans mon bureau - ce qui est déjà une démarche assez atypique - pour me transmettre des éléments non sourcés alors qu’il ne doit transmettre que des éléments sourcés (Rapport fait au nom de la Commission d’enquête sur le fonctionnement des forces de sécurité en Corse, Assemblée nationale (France), rapporteurs : Raymond Forni et Christophe Caresche, 1999, p.150)
    • Dans les deux cas, il est convenu que les propos recueillis peuvent nourrir la réflexion des médias mais en aucun cas être rapportés en tant que tels comme une information sourcée. (Denis Pingaud, L’Impossible défaite, 2002)
    • Les deux derniers,et surtout Variety, sont des journaux professionnels qui publient les résultats détaillés du box-office, et des informations souvent non « sourcées » à partir de fuites transmises par Hollywood. (Frédéric Martel, Mainstream, 2010)
    • De nombreuses informations disponibles sur Internet ne sont pas sourcées. C’est ainsi que des informations fausses peuvent être dupliquées d’un site à l’autre, ce qui leur procure une forme de légitimité. (Emmanuel Kessous, L’attention au monde: Sociologie des données personnelles à l’ère numérique, 2012)

Apparentés étymologiques[modifier]

Synonymes[modifier]

Antonymes[modifier]

Forme de verbe [modifier]

Conjugaison du verbe sourcer
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
sourcé

sourcé \suʁ.se\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe sourcer.

Références[modifier]