marron

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Nom 1, Adjectif 1) (Date à préciser) De l’italien marrone (« grosse châtaigne »).
(Nom 2, Adjectif 2) (1535) Dérivé de l’espagnol cimarrón (animal échappé et redevenu sauvage), de cima, par l’intermédiaire d’une langue caraïbe.
(Nom 3) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun 1[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
marron marrons
\ma.ʁɔ̃\

marron \ma.ʁɔ̃\ masculin

  1. Fruit comestible du châtaignier cultivé, en particulier grosse châtaigne ronde en cuisine provenant d’une bogue ne contenant qu’une châtaigne.
    • Le scientifique appelle marron le fruit du châtaignier qui ne possède qu’une amande sous le tégument coriace et châtaigne celui qui en possède plusieurs séparés par le tan. L’industriel et le commerçant … auraient tendance à élargir la notion de marron à toutes les châtaignes un peu grosses et dodues. Quant au gastronome, … de la purée ou de la crème de marron, … châtaigne blanchie, … on parle de boudins aux châtaignes et de dinde aux marrons ! (Robert Bourdu, Le châtaignier, p. 21, 1996, Actes Sud, Le nom de l’arbre)
  2. Marron d’Inde.
  3. Brun, couleur de la graine mûre. #a04000 #602000 #402000 Voir la note sur les accords grammaticaux des noms de couleurs employés comme noms ou adjectifs.
  4. Jeton servant à contrôler la présence d’une personne à son poste.
  5. Fusée à pétard (pour feu d'artifice).
  6. (Populaire) Coup de poing.
  7. (Populaire) Tête.
    • Il a reçu un coup sur le marron.
  8. (Figuré) Attrapé, refait.
    • Être rôti comme un marron.
  9. Grumeau de farine se formant dans la pâte à pain lors du pétrissage.
  10. (Au féminin) Pizza champignon.
Note[modifier | modifier le wikicode]
En France, ce mot a déjà remplacé brun comme le terme général pour cette couleur, tandis qu’au Canada, seul le mot brun est utilisé.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]


Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Adjectif 1[modifier | modifier le wikicode]

Invariable
marron
\ma.ʁɔ̃\

marron \ma.ʁɔ̃\ invariable

  1. Brun, de la couleur du fruit mûr du châtaignier. Voir la note sur les accords grammaticaux des noms de couleurs employés comme noms ou adjectifs.
    • Ces troncs sont marron.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin marron
\ma.ʁɔ̃\
marrons
\ma.ʁɔ̃\
Féminin marronne
\ma.ʁɔn\
marronnes
\ma.ʁɔn\

marron \ma.ʁɔ̃\ masculin

  1. (Courant) (Vieilli) Marron, Esclave qui s’est enfui pour vivre en liberté.
    • faire marron » : s’enfuir
    • II partit avec quatre esclaves, et un Nègre libre ils ne donnèrent heureusement dans aucun des pièges des Marrons qui ont l’usage de creuser des fosses profondes, dont ils couvrent adroitement la surface avec des feuilles et au fond desquelles ils plantent des pieux aiguisés, qui empalent ceux qui s’y laissent tomber, et ils parcoururent des bois et des montagnes où ils trouvèrent quelques traces des Marrons qui s’étaient enfuis (Lettres Edifiantes et Voyages des Missionnaires Jésuites)

Adjectif 2[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin marron
\ma.ʁɔ̃\
marrons
\ma.ʁɔ̃\
Féminin marronne
\ma.ʁɔn\
marronnes
\ma.ʁɔn\

marron \ma.ʁɔ̃\

  1. Évadé, enfui en parlant d’un esclave.
  2. Qui se livre à l’exercice illégal d’une profession, ou à des pratiques illicites ou de bas étage.
    • Courtiers, médecins marrons ; magie marronne.
  3. Animal qui, de domestique, est devenu sauvage, féral.
    • Cochon marron.
    • Les pampas d’Amérique du Sud donnent également asile à d’immenses troupeaux de Chevaux marrons (cimmarrones) ; lesquels proviennent selon d’Azara, de Chevaux andalous abandonnés par les Espagnols vers le milieu du XVIe siècle. (A. Raillet, "Traité de zoologie médicale et agricole", p. 1161, 1895, Asselin et Houzeau, Paris)
  4. (Île Maurice) (La Réunion) Qualifie une plante sauvage qui présente des analogies avec une plante cultivée.
    • Thym marron (Erica galioides) ; pistache marron (Asystasia gangetica).
    • Je vois Denis arrêté devant un buisson : "Pistache marron". Dans sa main, une longue gousse entrouverte laisse échapper des graines noires, semblables à des insectes. (J. M. G. Le Clézio, Le Chercheur d'or, Gallimard, 1985)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun 3[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
marron marrons
\ma.ʁɔ̃\

marron \ma.ʁɔ̃\ masculin

  1. (Désuet) (Rhône-Alpes) Porteur savoyard dans les Alpes, guide de montagne, en particulier en Maurienne au Mont-Cenis.
    • Apparut alors, disent les textes, quoddam genus hominum qui « marrones » vocantur (une sorte d'homme qu'on appelait marrons). (Nicolas Giudici,La philosophie du Mont-blanc, 2003, ‎Literary Collections )
    • On les appelle ordinairement Marrons. Ils sont divisés en plusieurs bandes et ont des petites chaises qu'ils portent tousjours à la main Quand la neige ni y est pas assez forte ni assez gelée, ils portent sur ces chaises les voyageuers, mais quand le froid a rendu la neige bien dur, et ils accommodent leurs chaises de façon, qu'ils ne portent a plus les voyageurs, mais les font glisser sur la neige avec tant de vitesse, particulièrement à la descente du Mont-Cenis, qu' à peine les peut on suivre des yeux ( Guido Bentivoglio, 1713, Mémoires du Cardinal Bentivoglio, page 39)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Ancien français[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

marron \Prononciation ?\ masculin

Références[modifier | modifier le wikicode]

Moyen français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

marron \Prononciation ?\ masculin Variante de maron.

  1. (Archaïsme) Cime d'une montagne.
    • (patois régional) « desmarronner les montagnes » « démarroner les coupeaux »: applanir les montagnes - (Figuré) sur lesquelles se trouvent des marrons (Borel, Trésor de recherches et antiquitez gauloises et françoises)
  2. Guide de montagne; porteur savoyard.
    • Les gryphons et marrons des montaignes de Savoie, Daulphiné et Hyperborées, qui ont neiges sempiternelles, seront frustrés de ceste saison, et n'en auront point, selon l'opinion d'Avicenne, qui dit que le printemps est lorsque les neiges tombent des monts. Croyez ce porteur/ ( François Rabelais,1533, Pantagrueline prognostication , « Du Printemps »)
    • Je pris là huit marrons pour me faire porter en chaise jusqu'au haut du Mont-Cenis, et me faire ramasser de l'autre côté. ( Michel de Montaigne, Journal du Voyage de Michel de Montaigne en Italie, par la Suisse et l’Allemagne, en 1580 et 1581 )

Références[modifier | modifier le wikicode]

Anglais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Nom commun 1) Du français marron.
(Nom commun 2) Du noongar marran.

Nom commun 1[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
marron
\Prononciation ?\
marrons
\Prononciation ?\

marron \Prononciation ?\

  1. Marron, fruit du châtaigner.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
marron
\Prononciation ?\
marrons
\Prononciation ?\

marron \Prononciation ?\

  1. Écrevisse bleue (crustacé de nom scientifique Cherax tenuimanus).

Références[modifier | modifier le wikicode]

  • Cet article est adapté ou copié (en partie ou en totalité) de l’article du Wiktionnaire en anglais, sous licence CC-BY-SA-3.0 : marron, mais a pu être modifié depuis.