porteur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) dérivé de porter avec le suffixe -eur.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
porteur porteurs
\pɔʁ.tœʁ\

porteur \pɔʁ.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : porteuse)

  1. Personne dont le métier ordinaire est de porter quelque chose.
    • Le porteur vient de faire un faux pas. La caisse glisse de ses épaules, tombe… heureusement par-dessus le bastingage […]. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. III, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Mais que sont devenus, demande l’Européen, les milliers de porteurs qui travaillaient sur les quais ? — (André Maurois, Chantiers américains, 1933)
    • Il avait appartenu, en qualité de porteur, à une troupe d’acrobates de cirque, puis s’était entraîné au tapis, en vue d’un numéro de « flic-flac » avec rattrape sur les épaules. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Pas d’autres bruits, quand on descendit le cercueil, que le grincement des cordes et les deux ou trois avertissements des porteurs, d’une voix retenue, concentrée, comme lorsqu’ils chargeaient une voiture de foin ou commençaient une partie de cartes. — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 252)
    • De tels bagages, qu’ils soient siglés Zadig et Voltaire ou bien Pascal et Blaise, n’avaient de sens que dans un société où existait encore la fonction de porteur. — (Michel Houellebecq, Sérotonine, Flammarion, 2019, page 26.)
  2. (Figuré) Personne qui réalise un projet, qui rassemble les moyens nécessaires pour concrétiser son idée.
  3. Personne qui détient un document.
    • Le Saufconduit donné pour un tems marqué expire au bout du terme; & si le porteur ne s’est point retiré avant ce tems là, il peut être arrêté, & même puni, […]. — (Emer de Vattel, Le droit des gens ou principes de la loi naturelle, livre 3, page 231, 1758)
  4. Personne chargée de remettre une lettre à son destinataire.
    • La vieille route est une fondrière que sauf le « piéton », porteur de la gazette ou de lettres, nul étranger n’emprunte plus... — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Vous pouvez donner la réponse au porteur.
  5. (Finance) Personne en faveur de qui une lettre de change, une traite a été souscrite ou endossée.
  6. (Par extension) Personne qui, anonyme, reçoit payement d’un effet de commerce, qu’il présente.
  7. (Finance) Propriétaire d’un titre de valeur mobilière.
    • Dans toutes les Bourses de la terre, ce fut une avalanche de titres que les porteurs voulaient vendre ; les banques suspendirent leurs paiements, les affaires furent paralysées et cessèrent ; […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 288 de l’éd. de 1921)
  8. (Vieilli) Cheval monté par un postillon conduisant une voiture à plusieurs chevaux.
    • Atteler le porteur.
  9. (Marine) Capitaine de navire exerçant une fonction de responsabilité sans commander à la manœuvre.
    • Oui, un capitaine de pêche, de grande pêche, doit avoir le brevet de capitaine au long cours ; ceux qui ne l’ont pas, qui ont échoué aux examens, embarquent un capitaine porteur. Le porteur a la responsabilité légale du bateau. La plupart du temps il roupille dans sa bannette. Pas l’Alsacien, il était tout le temps sur la passerelle. — (Pierre Schoendoerffer, Le Crabe-tambour, 1976, pages 101-102)
  10. Guérisseur qui traite les malades souffrant notamment d’eczéma ou de zona, en les portant.
    • Il était porteur, il guérissait l’eczéma. Être porteur, cela consiste à porter les gens sur le dos, ceux que la médecine n’a pu soulager, ou ceux qui viennent directement, parce qu’ils savent que la médecine ne peut pas grand-chose contre un mal comme l’eczéma, ou pire, le zona. — (Marie Darrieussecq, Claire dans la forêt, nouvelle, supplément au magazine « Elle », 2000, page 9.)
  11. Un porteur (11)
    (Exploitation forestière) Engin de débardage par portage, sans traîne.
    • Ces engins, d'abord dérivés de matériels militaires ou agricole ont fortement évolué, en particulier avec l'apparition de tracteurs ou porteurs articulés et de pneus spéciaux permettant une meilleure maniabilité dans le milieu boisé et sur les pentes. — (Engin forestier sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg)

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • panier (Exploitation forestière)

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Invariable
porteur
\pɔʁ.tœʁ\

porteur \pɔʁ.tœʁ\ masculin au singulier uniquement

  1. (Linguistique) Langue du peuple Dakelh, de la famille des langues athapascanes, parlée en Colombie-Britannique dans l’ouest canadien.

Notes[modifier le wikicode]

Le code de cette langue (porteur) dans le Wiktionnaire est crx.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin porteur
\pɔʁ.tœʁ\

porteurs
\pɔʁ.tœʁ\
Féminin porteuse
\pɔʁ.tøz\
porteuses
\pɔʁ.tøz\

porteur \pɔʁ.tœʁ\

  1. Qui porte.
    • Nos animaux porteurs, débarrassés de leurs bâts, se sont égaillés parmi les arbres dans la direction d'une vallée boisée qui masque une mare saline. — (Louis Alibert, Méhariste, 1917-1918, Éditions Delmas, 1944, page 34)
    • Un mur porteur.
  2. (Médecine) Qualifie un malade qui porte en lui les germes d'une maladie.
    • Breese, en 1969, montre l'absence de portage de streptocoque A chez 100 enfants traités par la lincomycine, alors que 12/102 enfants traités par pénicilline en sont porteurs. — (Pierre Gehanno, La colonisation microbienne des voies respiratoires, John Libbey Eurotext, 1995, page 165)
  3. Chargé d’une affaire, d’un dossier, d’un projet.

Dérivés[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]