receveur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Dérivé de recevant avec le suffixe -eur[1].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
receveur receveurs
\ʁəs.vœʁ\
Un receveur de baseball.
La position du receveur de baseball (C).

receveur \ʁəs.vœʁ\ masculin (pour une femme, on dit : receveuse)

  1. Celui, celle qui a charge de faire une recette, soit en argent, soit en nature.
    • Il me nomma même trésorier des tributs que l'Arabie Pétrée payait au roi des rois. Je fis ma charge de receveur et point du tout celle de payeur. — (Voltaire, Zadig ou la Destinée, XIV. Le brigand, 1748)
    • Une ordonnance de Charles IV, dit le Bel, de novembre 1323, concernant le Trésor, prescrit qu’aucun clerc ou receveur ne soit employé au Trésor s'il n'est pas Français. — (Archives parlementaires de 1787 à 1860, sous la direction de Jérôme Mavidal & de Émile Laurent, 2e série (1800-1860), tome 25, Paris : chez Paul Dupont, 1874, note 2 de la page 266)
    • Le sel était alors déchargé sous la surveillance d'un receveur et d'un « commis aux descentes » qui assistaient également à son mesurage et à son « empotassement » par masses séparées dans des salles situées à l'abri des inondations. — (Bernard Briais, Contrebandiers du sel : La vie du faux saunier au temps de la gabelle, Paris : Éditions Aubier Montaigne, 1984, page 15)
  2. (Baseball) Joueur qui attrape la balle lancée par le lanceur.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • receveur sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

Sources[modifier le wikicode]

Bibliographie[modifier le wikicode]