rognon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Rognon

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(fin du XIIe siècle) Du latin rēn (« rein ») devenu *rēniōn, rēniōnem en latin populaire, roignon, reignon (« rein [humain ou animal] ») en ancien français. Au xviie siècle, du fait du réemprunt de rēn au latin et de son usage médical, le mot se spécialise au sens vétérinaire et boucher de « reins des animaux » et prend aussi celui de « testicule de certains animaux » par analogie de forme.
L’évolution vocalique suit celle de roi — latin rex, rēgem dans les langues de la Romania : espagnol riñón, portugais rinháo, italien rognone, napolitain regnone, catalan ronyó, ancien occitan renhon, etc.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
rognon rognons
\ʁɔ.ɲɔ̃\

rognon \ʁɔ.ɲɔ̃\ masculin

  1. (Cuisine) Rein d’un animal, en parlant de certains animaux dont les reins sont bons à manger.
    • Rognons de veau, de bœuf, de mouton à la brochette.
    • Le lendemain, après une route de quatre lieues, nous déjeunâmes avec des filets de bœuf, des côtelettes de mouton, des rognons sautés, de la salade et du vin de Champagne dans la petite ville de Pont-Croix. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, 2012, page 161)
  2. (Par extension) (Au pluriel) (Cuisine) Testicules d’animaux, animelles.
    • Des rognons de coq.
    • Des rognons blancs.
  3. (Argot) Testicule.
    • Il a pris un sacré coup dans les rognons.
  4. (Géologie) Roche enrobée dans un minéral de nature différente.
    • Mine en rognons.
    • Ce monsieur est un personnage qui fait une collection de cailloux et a cherché partout un rognon.
      J’ai entendu parler de ce rognon pendant six mois, toujours avec le même étonnement ; à la fin on a trouvé une chose couleur de fer, que mon père a empaquetée avec soin et que je dois porter au collectionneur ; il est parent de je ne sais plus qui dans la haute Université, et la fortune professionnelle de mon père peut s’accrocher à ce rognon.
      Ce mot de rognon me gêne tout de même, et quand une dame, qui se trouve là au moment où je déboucle ma malle, demande ce que c’est que ce caillou bleu, je ne lui dis pas comment on l’appelle.
      — (Jules Vallès, L’Enfant, G. Charpentier, 1889)
    • Saussure saute à terre et pendant plus d’une heure étudie la structure géologique de l’île. Mais que de schistes argileux mêlés de rognons et de feuillets de quartz ! Que de roches schisteuses aux feuillets bien parallèles ! — (Charles Gos, Voyage de Saussure hors des Alpes, 1935)
  5. Petite table, dont le plateau, parfois entouré d'un rebord en saillie, affecte la forme stylisée d'un rognon (la même qu'un haricot). — (En apposition) Une table rognon.
    • Enfin, quand il s'éveille, prend-il du café, ou non?
      — Oui. Pose la tasse sur le rognon.
      — (Abel Hermant, La belle madame Hébert, acte Ier, sc. Ière  ; Alphonse Lemerre éd., Paris, 1905, page 6)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • rognon sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]