rognon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Rognon

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(fin du XIIe siècle) Du latin rēn (« rein ») devenu *rēniōn, rēniōnem en latin populaire, roignon, reignon (« rein [humain ou animal] ») en ancien français. Au dix-septième siècle, du fait du réemprunt de rēn au latin et de son usage médical, le mot se spécialise au sens vétérinaire et boucher de « reins des animaux » et prend aussi celui de « testicule de certains animaux » par analogie de forme.
L’évolution vocalique suit celle de roi — latin rex, rēgem dans les langues de la Romania : espagnol riñón, portugais rinháo, italien rognone, napolitain regnone, catalan ronyó, ancien occitan renhon, etc.


Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
rognon rognons
\ʁɔ.ɲɔ̃\

rognon \ʁɔ.ɲɔ̃\ masculin

  1. (Cuisine) Rein d’un animal, en parlant de certains animaux dont les reins sont bons à manger.
    • Rognons de veau, de bœuf, de mouton à la brochette.
    • Le lendemain, après une route de quatre lieues, nous déjeunâmes avec des filets de bœuf, des côtelettes de mouton, des rognons sautés, de la salade et du vin de Champagne dans la petite ville de Pont-Croix. (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 161, 2012)
  2. (Par extension) (Au pluriel) (Cuisine) Testicules d'animaux, animelles.
  3. (Argot) Testicule.
    • Il a pris un sacré coup dans les rognons.
  4. (Métallurgie) Masse détachée de minerai dans son gîte, au lieu de couches ou de filons suivis.
    • Mine en rognons.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Homophones[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]