mûr

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : MUR, mur, múr, mùr, mür

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin maturus (« parvenu à maturité, mûr (au sens propre et figuré) »).

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

(orthographe traditionnelle)
Singulier Pluriel
Masculin mûr
\myʁ\
mûrs
\myʁ\
Féminin mûre
\myʁ\
mûres
\myʁ\
(orthographe rectifiée de 1990)
Singulier Pluriel
Masculin mûr
\myʁ\
murs
\myʁ\
Féminin mure
\myʁ\
mures
\myʁ\

mûr \myʁ\

  1. Qui a atteint son plein développement, en parlant des produits de la terre.
    • Les pois mûrs & secs sont un des légumes qui fournissent la purée la plus délicate, & l’aliment le moins grossier. (Denis Diderot & Jean Le Rond d’Alembert, Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des Sciences, des Arts et des Métiers, p. 884)
    • Des principes immédiats contenus dans le raisin, le plus important est le sucre ; aussi, pour faire la vendange, il faut attendre que le raisin soit parfaitement mûr et contienne la plus grande quantité possible de sucre ; […]. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.126)
  2. (Figuré) Qui est près de crever, de percer ; prêt à être ouvert.
    • Cet abcès est mûr.
  3. (Figuré) En place pour pouvoir y travailler, s’en occuper ou l’achever.
    • Cette affaire est mûre, n’est pas encore mûre.
  4. (Figuré) Dont la jeunesse est passée.
    • […] ; des hommes mûrs pleuraient à la vue du drapeau étoilé soutenu par tout le corps de ballet noyé sous les clartés des projecteurs. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 213 de l’éd. de 1921)
    • Démosthène Robinet était timide, mais timide sans effort, ce qui lui valait auprès des dames un peu mûres des succès qu’il ne cherchait pas à exploiter sur le moment.  (Francis Carco et Pierre Mac Orlan, Les Mystères de la morgue, ch. II, La Renaissance du livre, Paris, 1918p. 17)
  5. (Figuré) Sage, posé, réfléchi.
    • Homme mûr, esprit mûr.
  6. (Par extension) Qui a été examiné avec beaucoup d’attention.
    • Mûre délibération, réflexion.
  7. (Figuré) Être à point pour, apte à.
    • Il a ajouté que l’Angleterre ne lui semblait pas absolument mûre pour l’adoption du système métrique, bien que la question eût fait un grand pas dans ce pays et y eût gagné un certain terrain. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature ; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  8. (Désuet) (Figuré) (Familier) Vieux, usé, facile à déchirer.
    • Cet habit est mûr, est bien mûr.
  9. (Vieilli) (Figuré) (Par plaisanterie) Être en âge, depuis longtemps, d’être marié.
    • Cette fille est mûre.

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

→ voir mur

Références[modifier | modifier le wikicode]