spleen

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’anglais spleen (« rate »), provenant du latin splen, désignant aussi cet organe, lui-même issu du grec ancien σπλήν, splēn. Le sens en français, « mélancolie », vient du fait que l’ancienne médecine associait cette maladie à la bile noire, prétendument sécrétée par la rate. On connaissait au XVIe siècle la melancolia splenica, qui, associée à l’adjectif anglais, a été entre autres popularisé par Charles Baudelaire à travers ses poèmes Spleen.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
spleen spleens
\splin\

spleen \splin\ masculin

  1. Sorte d’hypocondrie qui consiste dans un ennui sans cause et dans le dégoût de la vie.
    • Oui, j’ai le spleen, compliqué de mélancolie, avec la nostalgie, plus l’hypocondrie, et je bisque, et je rage, et je bâille, et je m’ennuie, et je m’assomme, et je m’embête ! (Victor Hugo, Les Misérables)
    • De tous les passagers, le plus amusant est sans contredit un bon bourgeois de Glasgow qui cherche dans les voyages un remède au spleen que lui cause le climat pluvieux de son pays. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.25)
    • La rouille ronge en leurs spleens kilométriques
      Les fils télégraphiques des grandes routes où nul ne passe.
      (Jules Laforgue, L’Hiver qui vient)

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Note[modifier]
Prononciation anglaise : ee se prononce i et on fait sonner le n.

Homophones[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin splen (« rate »), lui-même issu du grec ancien σπλήν, splēn, désignant aussi cet organe.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
spleen
\ˈspliːn\
spleens
\ˈspliːnz\

spleen \ˈspliːn\

  1. Rate.
  2. (Vieilli) Siège des émotions et des passions.
  3. Sentiments de colère ou d’agressivité plus ou moins réprimés.

Références[modifier]

Prononciation[modifier]