vicelard

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De vice ou vicieux avec le suffixe -ard.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin vicelard
\vi.s(ə).laʁ\

vicelards
\vi.s(ə).laʁ\
Féminin vicelarde
\vi.s(ə).laʁd\
vicelardes
\vi.s(ə).laʁd\

vicelard \vi.s(ə).laʁ\

  1. (Familier) Pervers, retors, rusé, vicieux.
    • Ce que je souhaite, dit Verdier, c'est que ces ordures ne ridiculisent pas mon ami Domergue, spécialiste du drame de campagne, de la psychologie paysanne, mais complètement étranger aux saloperies vicelardes des barbouzes. — (Jean Amila, Contest-flic, Éditions Gallimard, 1972, 1986, 2016, p.17)
    • À côté de lui, un petit blond avec des yeux vicelards jouant à se dévisser la mâchoire, menotté aussi. — (Fabien Henrion, Teenage Lobotomy, Flammarion, 2012, chap.13)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
vicelard vicelards
\vis(ə).laʁ\

vicelard \vis(ə).laʁ\ masculin (pour une femme on dit : vicelarde)

  1. Personne perverse, vicieuse, retorse.
    • Rien à voir, le vicelard dans la pègre, pour situer les choses en gros, c'est celui qui louvoie, saisit l’occase des bonnes arnaques avec un minimum de risques... celui qui sait mener les bonnes embrouilles, qui manœuvre pour s'en sortir... s'arracher à la scoumoune. — (Alphonse Boudard, Saint Frédo, Flammarion, 1993, chap.1)
    • Je les salue et me plais à voir s'allumer d'emblée des convoitises sexuelles dans leurs prunelles putasses. Les vicelardes te jaugent sans s'en rendre compte. Un mâle débouche, pas mal bousculé, qu'illico elles lui supputent le kangourou, lui envisagent les prouesses ; […] ? — (Frédéric Dard, San Antonio : Cocottes-minute, Fleuve Noir, 1990)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

vicelard masculin (Indénombrable)

  1. Nature ou qualité de ce qui est pervers, vicieux ou retors.
    • Certes, le virolo faisait dans le vicelard, il donnait dans le cumul ; en plus d’une longue courbe légèrement en dévers, ce petit rigolo se payait le luxe d’être aussi un viaduc. — (Ptiluc, Les Mémoires d’un motard, vol. 4 : C’était le temps des filles et des bécanes, Glénat, 2013, p. 29)