volter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’italien voltare (« tourner, se tourner ») → voir volte et voluter.

Verbe [modifier]

volter \vɔl.te\ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Manufacture) (Vieilli) Tortiller, rouler.
  2. (Équitation) Exécuter une volte.
    • Or, sitôt qu’il vit dissipé tout danger, le chevalier aux armes vermeilles fit volter vivement son cheval et s’enfonça au plus épais des bois, comme quelqu’un qui refuse d’être suivi. — (Jean Markale, Galaad et le roi pêcheur, 1995, chapitre III)
    • Il fallait éclaircir le mystère ; ils remontèrent rapidement en selle et firent volter leurs méhara, puis les poussèrent au grand trot. — (Roger Frison-Roche, Le rendez-vous d’Essendilène, 1954, chapitre XXVIII)
  3. (Escrime) Changer de place pour éviter les coups de son adversaire.
  4. Tourner.
    • Ils avaient dû lui coûter quelques sacrifices pour qu’elle en joue comme je la voyais le faire, perdant pas une occasion de sauter du paddock et de draguer au travers de la chambre, en faisant volter, comme une danseuse son tutu, la combinaison qu’elle avait remise. — (Albert Simonin, Le cave se rebiffe, Série noire, 1954, page 192)

Prononciation[modifier]

  • France (Île-de-France) : écouter « volter [vɔl.te] »

Références[modifier]