tortiller

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1419) D’entortiller, par dépréfixation. (vers 1200) tortoillier.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

tortiller \tɔʁ.ti.je\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se tortiller)

  1. Tordre à plusieurs tours. Ne se dit qu’en parlant des choses souples, comme le papier, la filasse, le ruban, etc.
    • Tortiller du ruban, une corde, un cordon, du papier.
    • Je ne sais plus que penser, Camille, expliqua-t-elle en arpentant la pièce et en tortillant son mouchoir. (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. VIII, Gallimard, 1937)
  2. (Intransitif) (Familier) Chercher des détours, des subterfuges.
    • Cet homme ne fait que tortiller dans les affaires.
    • Il ne faut point tant tortiller, il n’y a pas à tortiller, il faut aller droit.
  3. (Intransitif) (Figuré) Marcher avec un mouvement, un balancement trop marqué des hanches.
    • Tortiller des hanches. — Tortiller du cul.
  4. (Pronominal) Se tordre, se replier sur soi-même.
    • Voyez comme ce serpent se tortille.
    • Cet homme se tortille comme un ver.
  5. (Pronominal) S'agiter en tous sens, comme par gêne.
    • Cependant, il se tortillait sur la banquette et, de sa lourde main ornée d’une chevalière et d’un assez joli brillant, promenait le cul de son verre sur le marbre de la table […] (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]