entortiller

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1190) Étant donnée l'ancienneté du mot et l'existence de l'espagnol entortijar, du roumain intortochia, du catalan entortellar, issu d'un latin vulgaire *intŏrtĭliare, dérivé de tŏrtĭlis (« tortillé, qui s'enroule »), formé sur le supin tortum de torquere (« tordre »).

Verbe [modifier]

entortiller \ɑ̃.tɔʁ.ti.je\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : s’entortiller)

  1. Envelopper un objet dans quelque chose que l’on tortille ou tortiller quelque chose autour d’un objet.
    • Elle saisit le feuillage d’une façon très-singulière, faisant sortir pour cet effet une langue longue, rugueuse, très-étroite et noire, en l’entortillant autour de l’objet qu’elle convoite. — (Étienne Geoffroy Saint-Hilaire, Quelques Considérations sur la Girafe, 1827)
    • Écoutez, mademoiselle ! quoique vous vous soyez entortillé les joues d’un foulard et de ouate, vous n’avez pas de fluxion. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • On ne se servit pas de cordages simples, comme on avait fait la première fois, mais on les entortilla, ceux de lin blanc deux à deux, et ceux d’écorce de byblos quatre à quatre. — (Frédéric Zurcher et Élie-Philippe Margollé, Les Naufrages célèbres, Hachette, Paris, 1873, 3e édition, 1877, p. 3)
    • Hélène, avec la patience mélancolique des malades, s’amusait à entortiller autour de ses doigts une chaînette d’argent qui lui servait de bracelet. — (André Dhôtel, Le Pays où l’on n’arrive jamais, 1955)
  2. (Figuré) Circonvenir quelqu’un, l’envelopper de ruses, de séductions.
    • J’étais décidé à refuser, mais il m’a entortillé.
  3. (Figuré) Exprimer quelque chose d’une manière embarrassée, obscure, trop recherchée, soit à dessein, soit par défaut de netteté dans les idées.
    • Entortiller son style, ses idées. - Il entortille ses phrases de manière qu’on n’y peut rien comprendre.
  4. (Pronominal) S’attacher à d’autres en faisant plusieurs tours, en parlant des choses.
    • La vigne, le lierre s’entortille autour des ormeaux. - S’entortiller dans son manteau, dans sa couverture.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]