Convention nationale

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Nom propre[modifier | modifier le wikicode]

Convention nationale féminin

  1. (Histoire) Assemblée nationale, qui suivit la Législative, et qui se réunit à Paris au mois de septembre 1792 et qui exerça tous les pouvoirs jusqu’en octobre 1795.
    • La société populaire de Chesne-la-Réunion , département des Ardennes ; exprime à la Convention nationale la douleur & l’indignation dont elle a été pénétrée en apprenant l'assassinat commis sur Tallien, […]. (Procès-verbal de la Convention nationale imprimé par son ordre, t.47, du 16 au 30 Vendémiaire an III, p.47)
    • La Convention nationale, constituée le 20 septembre 1792, ouvrit ses délibérations, et dans sa première séance abolit la royauté et proclama la république. (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Et la Convention Nationale, par la loi de Juin 1793, n'a-t-elle pas inscrit, dans la plus belle des Constitutions que se soit donnée la France, le Referendum comme le seul système qui répondit " à l'idéal et aux principes d'un État vraiment républicain " ? (Victor Margueritte, Debout les vivants!, 1932)
    • La société populaire de la commune de Thin-le-Moutier, district de Libre-Ville [Charleville], département des Ardennes, félicite la Convention nationale sur ses infatigables travaux. (Archives parlementaires de 1787 à 1860: recueil complet des débats législatifs et politiques des chambres françaises, France, Assemblée nationale, 1994)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]