coercition

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : coërcition

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin coercitio, de coercere ( « coercer »).
Attesté en 1586 sous la forme de coërcition [1].

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
coercition coercitions
/ko.ɛʁ.si.sjɔ̃/

coercition /ko.ɛʁ.si.sjɔ̃/ féminin

  1. (Droit) Droit qu’on a d’empêcher quelqu’un d’agir contre son devoir ou de le contraindre à faire son devoir.
    • Le droit de coercition est un des attributs de la justice.
  2. (Par extension) Action exercée contre quelqu’un pour le forcer à agir ou l’amener à s’en abstenir.
    • L’impuissance de l'Europe à peser sur l'issue du conflit du Proche-Orient aggrava leurs difficultés, surtout quand les pays arabes utilisèrent l’arme du pétrole comme instrument de coercition politique. (P.J. Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992, p.178)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikitexte]

Variantes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]