contraindre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin constringere qui donne constrain en anglais et costringere en italien.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

contraindre /kɔ̃.tʁɛ̃dʁ/ transitif 3e groupe (conjugaison)

  1. Obliger quelqu’un par force, par violence ou par quelque grave considération, à faire quelque chose contre son gré.
    • […], Bédouin, vêtu d’un pantalon de gendarme, d’un habit rouge, coiffé d’un bicorne et nanti de sa hallebarde de suisse, vint le prendre à son banc, et, de force, le contraignit à se mettre à genoux au milieu de la nef. (Louis Pergaud, Une revanche, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Puisqu’il ne faut jamais mentir, alors il faut mentir de temps en temps : l’obligation d’être véridique à tout prix contraint à mentir quand la vérité elle-même est plus fallacieuse que le mensonge. (Raphaël Enthoven, Le Mensonge, Philosophie magazine n°20, novembre 2009 )
    • Une fois même, il bondit si haut et avec une telle rapidité qu’il fut, avec tout l’équipage, pris du mal des montagnes et contraint de redescendre. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 231, Mercure de France, 1921)
    • Atteint d’un mal nommé porphyrie, le pauvre garçon est contraint de s’abreuver de sang humain pour conjurer sa langueur chronique. (François Rivière, Dracula, cent ans et toutes ses dents, dans Libération (journal), 31 décembre 1987)
    • J’ai rencontré, parmi mes camarades de réserve, de hauts fonctionnaires, des chefs de grandes entreprises privées. Tous, comme moi, s’effaraient d’être contraints à des besognes paperassières que, dans le civil, ils auraient abandonnées aux plus modestes de leurs sous-ordres. (Marc Bloch, L’étrange défaite, chap. 3 : La déposition d’un vaincu, 1940)
  2. (Justice) Obliger, par quelque voie de droit, à donner ou à faire quelque chose.
    • Contraindre quelqu’un par voie de justice, par justice.
    • Contraindre par saisie de biens, par corps et autres voies.
    • J’enverrai les huissiers pour le contraindre.
    • Contraindre quelqu’un pour les dépens du procès, pour une dette.
    • (Par extension) Elle sera libre de se décider : je ne veux pas la contraindre.
  3. Obliger par quelque considération à s’abstenir de quelque chose, à se refuser quelque chose.
    • Je ne prétends pas vous contraindre.
    • Se contraindre devant quelqu’un.
    • Il sait bien se contraindre quand l’occasion l’exige.
    • (Par extension) Contraindre ses goûts, son humeur.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]