furieusement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir furieuse et -ment.

Adverbe[modifier | modifier le wikitexte]

furieusement /fy.ʁjøz.mɑ̃/

  1. Avec furie.
    • Vous ne savez pas comment les Jansénistes les tiennent en échec et les pressent si furieusement que, la moindre parole qui leur échappe contre les principes des pères, on les voit incontinent accablés par des volumes entiers. (Blaise Pascal, Provençal 3.)
  2. (Figuré) et (Familier) Extrêmement, excessivement.
    • L'état surprenant où il se trouva l’étonna furieusement. (Paul Scarron, Rom. com. II, 16.)
    • Une oreille un peu délicate pâtit furieusement à entendre prononcer ces mots-là. (Molière, Préc. 5.)
    • Je vous avoue que je suis furieusement pour les portraits ; je ne vois rien de si galant que cela. (Molière, ib. 10.)
    • Le ruban en est bien choisi. - Furieusement bien ; c’est perdrigeon tout pur. (Molière, ib. 10.)
    • Vous donnez furieusement dans le marquis. (Molière, l'Avare, I, 5.)
    • Oh ! je suis furieusement pour l’attraction ; j'aime tout ce qui attire. (Philippe Néricault Destouches, Fausse Agn. III, 12.)
    • C'est que vous êtes furieusement difficile. (Florent Carton, Bourg. de qual. II, 9.)
    • Ma pauvre mademoiselle Lisette, je suis furieusement intrigué. (Florent Carton, ib. III, 3.)
    • Je t’aime furieusement au moins. (Florent Carton, ib. III, 5.)
    • Je suis furieusement tombé, et il n'y a plus de société pour moi. (Voltaire, Lett. d’Argence, 3 sept. 1770.)
    • Avoir donné le fouet jadis à un duc et pair, cela vous pousse furieusement. (Paul Louis Courier, Lett. à l’Acad. des inscr.)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

avec fureur

extrêmement

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]