gond

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Gond

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Vers 1165) le pesne et les gons ; (Vers 1535) [mettre qqn] hors des gons. Du bas-latin gomphus (« gond »), issu du grec ancien γόμφος, gómphos.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
gond gonds
/gɔ̃/

gond /gɔ̃/ masculin

  1. (Serrurerie) Morceau de fer coudé et généralement rond par la partie d’en haut, sur lequel s’emboîtent en tournant les pentures d’une porte, d’un volet, d’une persienne, etc.
    • Cette petite porte ne tenait plus qu'à un gond. (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes, 1849)
    • […] le chevalier frappa la porte si furieusement de son pied, que les poteaux et les gonds en furent ébranlés. (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Le gardien ouvrit avec précaution, la porte tourna sans bruit sur ses gonds et tous nous entrâmes doucement et sans parler […]. (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Sans bruit, elle ôta la lourde barre et fit tourner la porte sur ses gonds huilés. (Pierre Louÿs, La nuit de printemps, dans Archipel, 1905)

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]