injuste

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Siècle à préciser) Du latin injustus.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
injuste injustes
/ɛ̃.ʒyst/

injuste /ɛ̃.ʒyst/ masculin et féminin identiques

  1. Qui n’a pas de justice, qui agit contre les règles de la justice.
    • Un maître injuste.
    • Il fut injuste à mon égard, envers moi.
    • Sa douleur le rend injuste.
  2. Qui est contraire à la justice, à l’équité ; qui est déraisonnable, mal fondé.
    • C'est dire que nos banques devraient cesser de vivre sous l’empire d'un monopole aussi absolu qu’injuste et funeste. (Michel Gustave Partounau du Puynode, De la monnaie, du crédit et de l'impôt, page V, 1853)
    • Mais j'ai accompli pour de justes causes des actes injustes, et de cela je me repens. (Maurice Druon, Les Rois maudits, tome 2, « La Reine étranglée »)
    • Un système aussi injuste ne peut se maintenir qu’en tenant la population dans l’ignorance et la vulnérabilité. (Louis Dubé, La sagesse du dalaï-lama : Préceptes et pratique du bouddhisme tibétain, dans Le Québec sceptique, n°66, p.5, été 2008)

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Invariable
injuste
/ɛ̃.ʒyst/

injuste /ɛ̃.ʒyst/ masculin

  1. (Au singulier) Ce qui est empreint d'injustice.
    • Cette inégalité n’admet ni juste ni injuste dans son principe ; elle résulte de la combinaison des loix de la nature. (François Quesnay, Observations sur le Droit naturel des hommes réunis en société, 1765)
    • Si, à la place de cette sévérité puissante, calme, modérée qui doit les caractériser, elles mettent la colère et la vengeance ; […], alors elles altèrent dans le cœur des citoyens les idées du juste et de l'injuste, elles font germer au sein de la société des préjugés féroces qui en produisent d'autres à leur tour. (Robespierre, Discours sur la peine de mort, le 30 mai 1791 au sein de l’Assemblée constituante.)
    • Nous sommes arrivés, de critique en critique, à cette triste conclusion : que le juste et l’injuste, dont nous pensions jadis avoir le discernement, sont termes de convention, vagues, indéter­minables. (Joseph Proudhon, De la Justice dans la Révolution et dans l’Église, tome I, p.70)

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]