législatif

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Dérivé de législation et -if.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin législatif
/le.ʒis.la.tif/
législatifs
/le.ʒis.la.tif/
Féminin législative
/le.ʒis.la.tiv/
législatives
/le.ʒis.la.tiv/

législatif

  1. Qui fait les lois.
    • Pour organiser la machine politique de manière à faire triompher la justice et la liberté, il fallait mettre le pouvoir législatif dans la dépendance éternelle de la nation et l'isoler parfaitement du pouvoir exécutif. (Jean-Paul Marat; « L'ami du Peuple » n°269 du 2 novembre 1790)
    • Si, un mois après l’invitation du Corps législatif, le roi n’a pas prêté ce serment, ou si, après l’avoir prêté, il le rétracte, il sera censé avoir abdiqué la royauté. (Constitution française du 3 septembre 1791)
  2. (Par extension) Qui est de la nature des lois ; qui a le caractère d’une loi.
    • On brise un instrument législatif quand on prétend le forcer. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  3. Qui est relatif aux lois.
    • En dépit du morcellement législatif des coutumes, nous avons une unité remarquable de législation en cette matière, car c'est l’Église qui seule légifère et juge. (Gabriel Lepointe, La Famille dans l'Ancien droit, Montchrestien, 1947 ; 5e éd., 1956, p.126)
    • Élection législative, élection des députés, des sénateurs qui font les lois, après en avoir préparé et discuté la rédaction.

Homophones[modifier | modifier le wikicode]


Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]