miaou

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De l’onomatopée miault imitant le miaulement du chat, attesté en 1552 par Rabelais. Ce miault a pris une valeur de substantif au XVIIe siècle (attesté en 1611), avant de prendre la forme miaou, constatée dès 1619.

Onomatopée[modifier | modifier le wikitexte]

miaou /mja.u/

  1. Onomatopée qui exprime le cri du chat ; bruit du miaulement.
    • Il y avait une sorte de supplication touchante et furieuse dans l’accent plaintif et rageur des sempiternels miaou qu’il poussait de seconde en seconde, tantôt s’étirant sur ses pattes comme pour assouplir son corps et pour aiguiser ses griffes, tantôt courbant l’échine à la manière de ces bons apôtres, qui pour obtenir quelque faveur, vous saluent obséquieusement en faisant le gros dos. (Médéric Charot, Jacques Dumont, C. Lévy, 1876, p. 145)
    • Sans boire ni manger, elle faisait des retraites prolongées sur le haut des murs, immobile pendant des journées entières à la même place, ne répondant à tous nos appels que par des regards attendris et de plaintifs petits « miaou ». (Pierre Loti, Le Livre de la pitié et de la mort, Calmann-Lévy, 1891, p. 134)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
miaou miaous
/mja.u/

miaou /mja.u/ masculin

  1. (Langage enfantin) Miaulement.
    • Le miaou du chat est peut-être le cri dont les nuances assez nombreuses s’accusent avec le plus de netteté, celui dont nous déduisons le plus aisément la sensation qui l’inspire. (Gaspard de Cherville, Les Contes de ma campagne, Firmin-Didot, 1891, p. 230)
    • Le langage de ce pays semble toujours une suite de consonances incertaines, nasillardes, entrecoupées en monosyllabes un peu haletants, et où revient à courts intervalles quelque chose comme le miaou des chats. (Pierre Loti, Trois Journées de guere en Annam dans Œuvres complètes, Calmann-Lévy, t. 8, 1910, p. 427)
  2. (Familier) (Langage enfantin) Chat ou chaton.
    • Tu as vu le petit miaou ?

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Paronymes[modifier | modifier le wikitexte]