pharaon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin Pharao, dérivé du grec ancien φαραώ pharaố, dérivé de l’hébreu ancien פַּרְעֹה par‘ōh, lui-même emprunté à l’égyptien ancien
pr
aA
pr-ˁȝ (grande maison).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
pharaon pharaons
/fa.ʁa.ɔ̃/

pharaon /fa.ʁa.ɔ̃/ masculin

  1. (Antiquité) Titre par lequel on désigne les souverains de l’ancienne Égypte, avant la conquête de ce pays par les Perses.
    • Nous semblions entre les maisons
      Onde ouverte de la Mer Rouge
      Lui les Hébreux moi Pharaon.
      (Guillaume Apollinaire, La Chanson du Mal-aimé, 1913, dans Alcools)
    • Un jour Marcel voulut faire poser Baptiste en costume de pharaon, pour son tableau du Passage de la mer Rouge. (Henry Murger, Scènes de la vie de bohème, 1848)
  2. (Figuré) (Politique) Pouvoir d'État égyptien.
    • Qu'il y ait un affrontement entre le Prophète et le pharaon dans les pays comme l'Égypte, cela est certain ; c'est un affrontement très ancien. […]. L'égyptianisme (nationalisme territorial d'État : le pharaon) restera opposé à l'arabo-islamisme (le Prophète) longtemps encore. (P.J. Vatikiotis, L'Islam et l'État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992, p.102)
  3. (Vieilli) Ancien jeu de cartes ressemblant au lansquenet et se joue entre un banquier et des pontes
    • On voulut faire un pharaon; nous étions trente assis autour d'une table verte; mais la conversation était tellement animée, qu'on oubliait de jouer. (Stendhal, De l'Amour, 1822, 3e préface du 15 mars 1843)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]