prodigalité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Emprunté au latin prodigalitas, dérivé de prodigus (« prodigue »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
prodigalité prodigalités
/pʁɔ.di.ɡa.li.te/

prodigalité /pʁɔ.di.ɡa.li.te/ féminin

  1. Caractère, habitude de celui ou de celle qui est prodigue.
    • Le sophisme que je combats dans cet écrit est d’autant plus dangereux, appliqué aux travaux publics, qu’il sert à justifier les entreprises et les prodigalités les plus folles. Quand un chemin de fer ou un pont ont une utilité réelle, il suffit d’invoquer cette utilité. Mais si on ne le peut, que fait-on ? On a recours à cette mystification : « Il faut procurer de l’ouvrage aux ouvriers. » (Frédéric Bastiat, Ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas, 1850)
    • (Figuré) La parole n’était-elle pas une des plus effrayantes prodigalités de fluide vital que l’homme pouvait se permettre […]. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Soyez radin. La prodigalité attire de nombreux amis sur le court terme mais, plus tard, personne ne vous en remerciera jamais. (Tim Philipps, Machiavel - leçons de réalisme pour devenir un fin stratège, 2009, p. 133)
  2. Action de prodiguer.
    • La prodigalité de la nature.
    • (Au pluriel) Ses prodigalités l’ont ruiné en peu de temps. - Il s’est ruiné en folles prodigalités.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]