rabaisser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xiie siècle) Du verbe abaisser avec le préfixe re- (sous forme contracté r-) indiquant un retour (ici, vers le bas).

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

rabaisser /ʁa.be.se/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Mettre plus bas, placer une chose au-dessous du lieu où elle était.
    • Ce tableau est trop haut, il faut un peu le rabaisser.
    • Il faudrait rabaisser cette corniche.
    • Cet oiseau a rabaissé son vol : il est descendu de la hauteur où il s’était élevé, il vole plus bas.
    • (Équitation) Rabaisser les hanches du cheval : rasseoir un cheval disposé à s’élever sur les jarrets ou à marcher et à travailler sur les épaules.
  2. Réduire à une valeur moindre.
    • Quant au duc d’Orléans, il jouissait de peu de popularité et de peu d’influence. C’était l’homme des petites menées ; il rabaissait à sa taille les choses dont il s’occupait. (Alfred Barbou, Les trois Républiques françaises, 1879)
    • Par cette loi, on croit nous rabaisser.
    • Ses exigences rabaissent le mérite des services qu’il a rendus.
    • (Figuré) Rabaisser l’orgueil de quelqu’un : réprimer l’orgueil, la vanité de quelqu’un.
  3. (Familier) Rabaisser le caquet de quelqu’un, à quelqu’un : confondre quelqu’un, le faire taire par autorité ou par raison.
    • Il a trouvé des gens qui ont rabaissé son caquet, qui lui ont rabaissé le caquet. On dit plutôt aujourd’hui : rabattre le caquet.
  4. Déprécier, estimer au-dessous de la valeur.
    • Vous rabaissez trop sa marchandise.
    • On rabaisse trop cet homme-là.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

se rabaisser /sə ʁa.be.se/ pronominal 1er groupe (conjugaison)

  1. Se donner une valeur moindre que notre valeur véritable.
    • Il ne cessait de se rabaisser aux yeux de tous.

Références[modifier | modifier le wikitexte]