rencard

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1889) Apparait avec le sens de « renseignement » ; (1898) celui de « rendez-vous ». Mot argotique d’origine incertaine[1] :
  1. Sans doute liée à racorder (« instruire »), recorder (« raconter, rapporter, répéter ») avec, pour le son /ɑ̃/, l’influence de renseignement, rancart.
  2. Déverbal de rencarrer (« rentrer chez soi ou dans un lieu sûr après un coup ») → voir encarrer et carre « entrer, coin » ;
  3. De encarter avec le sens argotique du XIXe de « inscrire dans le registre (les cartes) de la police », et celui de « envoyer une carte, un carton d’invitation » pour le sens de « rendez-vous » ;
  4. Peut-être abrègement et altération en -ard de rencontre ;
Voir rancart qui présente des difficultés similaires.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
rencard rencards
/ʁɑ̃.kaʁ/

rencard /ʁɑ̃.kaʁ/ masculin

  1. (Argot) Renseignement confidentiel.
    • Faire un rencard.
    • D'après les rancarts le type est seulabre [seul]. (Le Breton, Razzia, 1954)
  2. (Familier) Rendez-vous.
    • Toute la Cour était au rencard pour la noce à Dagobuche. (Stollé, Douze récits hist., 1947)
    • Quelle belle fille ! Dire que ça s’était passé comme ça ! Si Sadie et le dur n’avaient pas été présents, il aurait peut-être pu lui filer un rencard.  (James Hadley Chase, Méfiez-vous, fillettes !, Première partie, ch. 8, traduit de l’anglais par Jacques Legris, Gallimard, coll. « Série noire », no 41, 1949)

Variantes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]