suspense

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Nom 1) De suspens, dans le sens du droit canon, lui-même du latin suspensus, de suspendere.
(Nom 2) De l’anglais, lui-même du français suspens.

Nom commun 1[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
suspense suspenses
/sys.pɑ̃s/

suspense /sys.pɑ̃s/ féminin

  1. Censure par laquelle un ecclésiastique est déclaré suspens.
    • Un prêtre qui a encouru la suspense.
  2. État où un ecclésiastique est mis par cette censure.

Nom commun 2[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
suspense suspenses
/sys.pɛns/
ou /sœs.pɛns/

suspense /sys.pɛns/ masculin

  1. (Anglicisme) Attente anxieuse ; doute sur la suite du déroulement de l’histoire.
    • L’analyse plus approfondie de la notion de distance esthétique permet de revenir sur le rôle primordial du suspense et de l’angoisse dans le processus narratif d’un récit. (Martine Roberge, L’art de faire peur: des récits légendaires aux films d’horreur, p. 178, Presses de l’Université Laval, 2004)
    • Nous pouvons dire que le suspense est l’aboutissement d’une intense tension dramatique, sorte de condensation du récit. (Bernard Tremège, Le livre du scénario, p. 272)
    • Le premier correspond à l’intrigue, dans laquelle on se laisse entraîner d’autant plus facilement que la feuilletonisation du récit est parfaitement maîtrisée grâce à un découpage et un rythme qui ménagent suspense, dévoilements et rebondissements. (Bernard Leconte et Érika Thomas, Écrans et politique, L’Harmattan, 2004, p. 106)

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]